Arctique, life goes on, par Ragnar Axelsson, photographe

©Ragnar Axelsson  Première compilation personnelle de l’œuvre-vie de Ragnar Axelsson – quarante ans de travaux -, la monographie Where the world is melting, comprenant des séries ayant fait son succès et des images inédites, est un éloge du monde arctique. Ayant parcouru les territoires les plus reculés du Groenland, de l’Islande et de la Sibérie,…

Les méditations d’un voyageur solitaire, par Alexandre Christiaens, photographe

©Alexandre Christiaens  Ne tenant pas à être constamment dépendant de l’actualité éditoriale immédiate, il me plaît avec L’Intervalle de me situer aussi dans le contretemps, les considérations inactuelles, la mémoire longue. Je regarde ainsi depuis plusieurs semaines le livre d’Alexandre Christiaens, Eaux vives, peaux mortes, publié par les éditions liégeoises Yellow Now en 2011. C’est…

Entre crime et sainteté, Dostoïevski, par Julia Kristeva

« Bien avant, et très tôt, Dostoïevski avait réalisé que l’explosion épileptique, ses auras, ses douleurs et peurs le mettaient au contact avec une dimension essentielle de la condition humaine : avec l’avènement et l’éclipse du sens. » J’ai connu une étudiante albanaise, venue en France dans l’espoir d’y étudier Sartre et Camus. Elle était…

L’esprit des lieux, par Sophie Zénon, photographe

« Lorsque l’herbe poussera au-dessus de ma tombe, écrit Fernando Pessoa dans Le gardeur de troupeau, que ce soit là le signal pour qu’on m’oublie tout à fait. La Nature jamais ne se souvient et c’est par là qu’elle est belle. Et si l’on éprouve le besoin maladif d’« interpréter » l’herbe verte sur ma…

Quelques nuages pour Gengis Khan, fils du ciel, par Sophie Zénon, photographe

« Quand le Ciel Bleu [Tengri] d’en-haut et la Terre Brune d’en-sous furent créés, entre eux, un être humain a été créé. » Des nuages, la belle affaire. Des nuages, l’extraordinaire. Au Vème siècle avant Jésus-Christ, Zénon d’Elée (ville du sud de l’Italie), disciple et amant de Parménide, inventa, dit-on, la dialectique. Dans le jeu des thèses…

Les Indiens de Sibérie, par Claudine Doury, photographe

C’est par la beauté de son nom que le fleuve Amour a mené il y a près de trente ans la photographe Claudine Doury en Sibérie. Russophile par l’école, elle l’est devenue alors par le cœur, rencontrant des peuples lointains qui lui ont immédiatement fait songer aux Indiens d’Amérique tels que représentés par Edward Curtis…

Vivre me donne le vertige

Le cinéaste lituanien Sharunas Bartas – le centre Pompidou vient de lui consacrer une rétrospective – est l’un des grands artistes de notre temps. A l’instar de l’Iranien Abbas Kiarostami, il est aussi photographe et poète. Pasolini aimait à distinguer le cinéma de poésie du cinéma de prose. Nul doute que l’auteur de Few of…