Quelques nuages pour Gengis Khan, fils du ciel, par Sophie Zénon, photographe

ZENON_Polaroid_Oracles_08-10
© Sophie Zénon

« Quand le Ciel Bleu [Tengri] d’en-haut et la Terre Brune d’en-sous furent créés, entre eux, un être humain a été créé. »

Des nuages, la belle affaire. Des nuages, l’extraordinaire.

Au Vème siècle avant Jésus-Christ, Zénon d’Elée (ville du sud de l’Italie), disciple et amant de Parménide, inventa, dit-on, la dialectique.

ZENON_Polaroid_Oracles_09-10
© Sophie Zénon

Dans le jeu des thèses opposées, et la logique des paradoxes, l’ambition était de progresser ainsi vers la vérité.

Il y a chez lui une pensée de l’infini et de l’Un qui exalte.

De 1996 à 2009, Sophie Zénon, lointaine ancêtre, photographie des nuages, dans un pays où elle se rend souvent, la Mongolie.

ZENON_Oracles_Mosaique_Polaroid
© Sophie Zénon

Ce n’est rien, c’est déjà tout, un monde flottant, des nuées, des figures destinales mouvantes.

Des haïkus qui sont de pures images (trouver au fond d’une grotte son livre aux éditions Bleu de Chine, Haïkus mongols, 2005).

Les cieux entrent en nous, communiquent profondément avec ce que nous ne connaissons pas de nos espaces intérieurs, nous changent, comme très certainement notre mélancolie ou notre joie les charge d’une puissance d’illumination complexe.

ZENON_Oracles_ExpoWattwiller

Entre le moi et le Soi, le dialogue est permanent, le plus souvent involontaire, inaperçu.

Il n’y a pas d’extériorité, mais un continuum de mouvement entre toutes les formes du vivant, et même entre les visibles et les morts.

Pour célébrer Gengis Khan, souverain océanique, « par une assemblée de clans mongols, sous les auspices de Tengri, le Ciel tout-puissant vénéré par les Mongols », Sophie Zénon a réalisé vingt Polaroïds SX70, exposés à Arles en 2014, et transmis aujourd’hui dans un livre de simple beauté publié par Arnaud Bizalion, Le ciel de ma mémoire.

ZENON_Oracles_ExpoWattwiller2

Ce sont des ciels, des flottaisons de fantômes bleues, des organisations de gazes.

Les nuages sont nomades, divins, cavaliers célestes.

Ce sont des messages, des oracles, que sauront peut-être lire les chamans.

ZENON_Double1
© Sophie Zénon

Ayant mené des recherches auprès de l’anthropologue Roberte Hamayon à l‘Ecole pratique des hautes études, Sophie Zénon s’intéresse à ce qui relève pour chaque peuple, chaque groupe structuré depuis longtemps, d’une sorte d’âme commune.

Il y a chez elle une attention portée aux alliances fondamentales, aux constructions de rituels soudant des populations.

Ses images de nuages, yeux levés vers l’incommensurable, sont des vénérations modestes et fortes.

ZENON_Livre_TireAPart_PolaOriginaux

Il faut s’occuper des ciels, parce que la planète est fragile et que nous avons sûrement besoin d’eux pour contenir nos folies quand le déséquilibre entre la sphère intime et la sphère céleste devient source de fureur.

ZENON_Couverture_LivreBizalion

Sophie Zénon, Le ciel de ma mémoire, Oracles, traduction en anglais Kate Moses, Arnaud Bizalion Editeur, 2018

Arnaud Bizalion Editeur

Livre édité à l’occasion de l’exposition collective L’atlas des nuages organisée par la Fondation François Schneider (Wattwiller), du 22 juin au 30 septembre 2018

Fondation François Schneider

La-chae-a-l-ame

Roberte Hamayon, La Chasse à l’âme : esquisse d’une théorie du chamanisme sibérien (1988), Université de Paris X Nanterres, Société d’ethnologie, 1990 – réédition La Völva, 2017

La Völva Editions

ZENON_ZENON_LeCielDeMaMemoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s