Hector, l’épopée d’un fanzine, par Florence Cats & Joseph Charroy, artistes

HECTOR (11)

Ce n’est pas une tornade, un ouragan, une tempête majeure, et pourtant.

Ce sont quelques pages sagement agrafées, et pourtant.

C’est un fanzine, qui se faufile où l’appelle le désir, un geste pur, presque gratuit, et pourtant.

HECTOR (8)

Hector est un héros troyen, mais c’est aussi un projet de Florence Cats, hommage rendu à l’arbre inconnu devenu star de l’Internet.

En voici le pitch : « En septembre 2017 l’ouragan Irma, classé catégorie 5, approche des Antilles. Les images de webcam diffusées en direct sur le net permettent à des milliers de gens de suivre l’évolution de la tempête et d’échanger des informations via le chat de youtube. Sur les images du port de Gustave de l’île de Saint-Barthélemy, un palmier s’agite à droite de l’écran. Des internautes le baptisent Hector, lui crée un compte twitter, en font un symbole de résistance. L’actualité du héros est relayée par la presse internationale. Mais au cœur de la tempête les images deviennent floues puis disparaissent. »

Ces images, Florence Cats les a retrouvées, montées, démontées, remontées, modestement, vaillamment.

HECTOR (18)

Hector est un haut-fourneau tenant bon dans la tourmente, un héros vaillant, ébouriffé, ébouriffant.

Il faut le chanter, le célébrer, le faire entrer dans la grande Histoire des oubliés, des invisibles, des soldats se battant anonymement pour la défense de la liberté contre la tyrannie.

YouTube, ouvre-nous ton ventre, nous aimons tes entrailles.

HECTOR (15)

Les images sont floues, on s’en fout, elles sont survivantes, rescapées, persistantes.

Hector est un monstre violet, une tulipe pixellisée, c’est un mutant.

Lecteur, mon allié, aie pitié de lui, qui souffre dans le vent, perdant des armes à chaque nouvelle bourrasque.

HECTOR (14)

Il est là, mais bientôt disparaîtra pour toujours.

Des cent exemplaires du fanzine conçu par Florence Cats et Joseph Charroy pour les éditions Primitive, combien seront encore visibles, présents, insistants dans un an, dans dix ans, dans cent ans ?

Un enfant agenouillé fouille dans les archives de son père, roi des tempêtes et des sombres parfums.

HECTOR (5)

Découvre de drôles de choses.

Des mots de l’aède Homère : « Hector est entraîné dans un nuage de poussières, où flotte sa noire chevelure. »

Un cri muet.

HECTOR (16)

Un combat inégal.

Des dieux hostiles.

Et la force d’un géant défiant le temps.

Tout se compte, tout nous compte et nous réduit, mais il reste l’émotion, pour un pauvre gus ayant raison seul contre tous.

HECTOR (6)

Hector, un projet de Florence Cats, fanzine Joseph Charroy & Florence Cats, éditions Primitive, 2019 – 100 exemplaires numérotés

Primitive Editions

HECTOR (13)

Se procurer Hector

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s