Animal Farm, le poison du pouvoir, par George Orwell, écrivain

James ENSOR - l'intrigue

« Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres. »

Je relis très régulièrement La Ferme des animaux (1945), cette histoire de révolution animalière dans une ferme virant à la dictature, cette fable sur le stalinisme, la prise du pouvoir par les cochons brutaux, le sacrifice des justes – reprendre aussi Hommage à la Catalogne (1938).

Parallèlement à Mil neuf cent quatre-vingt-quatre, Philippe Jaworski (PJ), responsable de l’édition Pléiade de George Orwell, a retraduit La Ferme des animaux, que l’on connaissait essentiellement jusqu’alors dans une traduction de Jean Quéval (JQ).

Il n’est pas ici dans mon propos de chercher à évaluer telle ou telle version, mais de les lire ensemble, côte à côte, simplement, pour le plaisir du texte mis au travail, et de la pensée antitotalitaire.

Sage l’Ancien (JQ), le vieux verrat, est devenu Maréchal (PJ).

Les trois chiens Filou, Fleur et Constance : Jacinthe, Jessie et Pincettes.

Les deux chevaux Malabar et Douce : Hercule et Fleur-de-Trèfle.

Edmée la chèvre : Muriel.

Benjamin l’âne : Benjamin.

Hormis les jeux onomastiques, peu de différences notables entre JQ et PJ, des synonymes, des déplacements d’adjectifs, des changements de mode et de temps parfois, des signes de ponctuation, des expressions équivalentes.

Une nouvelle traduction ? Oui, mais à peine, m’autorisant ici, à citer indifféremment PJ et JQ, PJQ.

« Camarades, est-ce qu’il n’est pas clair comme de l’eau de roche que tous les maux de notre existence ont pour origine la tyrannie des humains ? Débarrassons-nous de l’Homme, et le produit de notre travail sera nôtre. »

« Toute l’année, les animaux trimèrent comme des esclaves, mais leur travail les rendait heureux. Ils ne rechignaient ni à la peine ni au sacrifice, sachant bien que, de tout le mal qu’ils se donnaient, eux-mêmes recueillaient les fruits, ou à défaut leur descendance – et non une bande d’humains désœuvrés, tirant les marrons du feu. »

« Les trois poulets qui avaient mené la sédition dans l’affaire des œufs s’avancèrent, disant que Boule de Neige leur était apparu en rêve. Il les avait incités à désobéir aux ordres de Napoléon. Eux aussi furent massacrés. »

« Quelques jours plus tard, quand l’épouvante causée par les exécutions se fut dissipée, certains des animaux se souvinrent – ou du moins crurent se souvenir – que le Sixième Commandement stipulait ; ‘Nul animal ne tuera un autre animal.’ »

Le noble Hercule/Malabar envoyé à la mort, comme tant d’innocents, ou de dissidents politiques : « Il avait eu vent, dit-il, d’une rumeur ridicule et perfide qui avait couru lors du transfert de Malabar à l’hôpital. Sur le fourgon qui emportait leur camarade, certains animaux avaient remarqué le mot ‘équarrisseur’, et bel et bien en avaient conclu qu’on l’emmenait chez l’abatteur de chevaux ! »

« Douze voix glapissaient de colère, et elles étaient toutes pareilles. Inutile, à présent, de continuer à s’interroger sur l’altération de la physionomie des cochons. Les bêtes, au-dehors, faisaient aller leur regard d’un cochon à un homme, puis d’un homme à un cochon, puis de nouveau d’un cochon à un homme ; mais il n’était déjà plus possible de distinguer l’un de l’autre. »

George Orwell, Pourquoi j’écris, 1946 : « Tout ce que j’ai écrit de sérieux depuis 1936, chaque ligne l’a été, de façon directe ou indirecte, contre le totalitarisme et pour le socialisme démocratique tel que je le conçois. »

008214146

George Orwell, La Ferme des animaux, traduction de Philippe Jaworski, Folio, 2020, 156 pages

George Orwell – site Gallimard

logo_light_with_bg

Se procurer La Ferme des animaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s