De la photographie dans un Etat policier, par Beata Bartecka, commissaire d’exposition, et Lukasz Rusznica, photographe

le

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-09-scaled

 © Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

En 2014, le photographe Lukasz Rusznica était le commissaire d’une exposition intitulée How to Photographe ?, présentant une sélection d’images issues des archives de l’Institut du Souvenir National, commission enquêtant sur l’histoire de la Pologne entre le milieu du XXe siècle et la chute du système dictatorial en 1989.

Questionnant l’utilisation de la photographie par la police secrète d’un régime totalitaire, le catalogue, associant le regard de Beata Bartecka et comportant un essai de Tomasz Stempowski, paraît aujourd’hui sous le titre désespérément ironique How to look natural in photos.

how-to-look-natural-in-photos-ksiazka-autorstwa-beaty-barteckiej-i-lukasza-rusznicy-opt.wroclaw-1

© Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

Il collige en un continuum impressionnant d’images des photographies essentiellement produites par des caméras cachées dans une optique de surveillance de la population suspecte de contrevenir aux intérêts de l’Etat, mais aussi des photographies prises lors d’enquêtes d’investigation, des témoins exécutés, des scènes de crime, et des portraits d’agents de la sécurité nationale.

Regardées indépendamment du contexte historique répressif, ces images généralement en noir et blanc sont superbes, d’une matière très riche, faisant quelquefois songer aux peintures de l’Allemand Gerhard Richter.

Un homme dos nus accrochant son linge dans un galetas, mais l’image est abîmée, trouée, oxydée, et l’on ne peut qu’élaborer des hypothèses.

Qui est cet homme ? Que lui reproche-t-on ? En quoi constitue-t-il une menace ? (en fin d’ouvrage, des légendes lèvent partiellement le mystère)

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-05-scaled

© Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

Un bouquet de freesias.

Un petit garçon près de caisses de bouteilles de Coca Cola.

Un coffre-fort endommagé.

Des visages inquiets, un fauteuil sur lequel sont posées des piles de tracts de Solidarnosc.

Des corps morts, des tuniques, des uniformes.

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-08-scaled

© Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

Tout ici fait indice, toute image enjoint le lecteur à la scruter, la détailler, la questionner.

On ne sait presque rien, et l’on sent comme chez Hitchcock qu’il n’y aura pas d’innocents dans un monde coupable.

Une Bible transformée en caméra espion.

Une sacoche en cuir contenant peut-être des informations essentielles.

How to look natural in photos interroge la nature même de la vision, ce que cachent les visages, les voitures abandonnées dans les terrains vagues.

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-06-scaled

© Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

Tout est empreinte, signe ambigu, possibilité de dénonciation.

Des corps ont été violentés qui luttaient pour la liberté.

Coups de pieds dans les reins, coups de poings dans les yeux, tabassages.

Personne n’échappera à la surveillance, telle est la loi, ni la mère de famille, ni la jeune fille, ni l’homme d’affaire en complet-cravate.

Dans la rue, dans les gares, dans les transports en commun, chez vous, la police politique vous traque, cherche les preuves de votre sédition.

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-026-scaled

© Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

Vous êtes des morts en puissance.

Nous saurons vous encager, vous retirer l’envie de nous nuire, vous torturer comme il faut, méthodiquement, sauvagement.

Les images sont terrifiantes, froides dans la logique implacable des forces de répression.

Des barbelés, des gardiens, des révolvers.

Des incendies, des voitures retournées, des traces d’émeutes.

On vous embarque, direction la forêt la plus proche, on vous liquidera d’une balle dans la nuque.

Beauté des révolutionnaires, laideur des flics sous leur casque.

Qui regarde qui ? Qui inquiète qui ?

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-033-scaled

© Beata Bartecka & Lukasz Rusznica

Les infirmières sont-elles des soignantes ou des criminelles ?

Père Ubu est un assassin, ses sbires sont grotesques, et très violents.

Le brouillard de l’Histoire se dissipe, révélant l’ampleur du mal.

Se battre au cœur de la terreur pour la liberté demande un courage inouï.

How to look natural in photos dévoile ce que nul n’était censé voir un jour.

Apparaît notre vie à tous du point de la vue de la mort.

How-to-Look-Natural-in-Photos-by-Beata-Bartecka-and-Lukasz-Rusznica-tipibookshop-2-350x435

Beata Bartecka & Lukasz Rusznica, How to look natural in photos, texte Tomasz Stempowski, design Joanna Jopkiewicz, Osrodek Postaw Tworczynch & Palm* Studios, Wroclaw-London, 2021, 304 pages – 500 exemplaires

Lukasz Rusznica – site

sklep-lukasz-rusznica-beata-bartecka-how-to-look-natural-in-photos-02-00-scaled

Palm*Studios (London)

Se procurer How to look natural in photos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s