Habiter Annaba, par Marie-Noëlle Boutin, photographe

AN_13_007

© Marie-Noëlle Boutin

Quatrième ville d’Algérie, l’antique Hippone, d’où rayonna la pensée de l’évêque Saint Augustin, Annaba est depuis 2014 un livre éponyme de Marie-Noëlle Boutin, publié en Belgique chez ARP2 Editions.

Je ne découvre qu’aujourd’hui cet ouvrage de grande beauté, et décide de le faire entrer sans tarder davantage dans la collection de L’Intervalle.

Née en 1971, Marie-Noëlle Boutin est une photographie menant des projets au long cours, fondés sur la confiance, la rencontre, l’échange.

AN_13_143 copie

© Marie-Noëlle Boutin

Pensé dans le cadre d’un accord de Coopération International Décentralisée entre la Communauté Urbaine de Dunkerque et la ville du nord-est de l’Algérie, aux marges de laquelle naquit Albert Camus, Annaba est le double portrait d’un territoire et de ses habitants.

Ancien comptoir phénicien devenu carthaginois, la cité royale de Numidie est désormais un lieu où la jeunesse grandit entre frustrations sexuelles et désirs d’émancipation.

Annaba est un espace en construction permanente – voire en déconstruction -, mais, en apparence, la mer Méditerranée ne change pas, que contemplent toujours les amoureux, et les désespérés rêvant d’ailleurs.

AN_13_102 copie

© Marie-Noëlle Boutin

N’ayant pu photographier en ville comme elle le souhaitait – il faut des autorisations, montrer patte blanche, faire allégeance -, Marie-Noëlle Boutin a choisi la périphérie, les routes de bords de côte et le campus d’étudiants de Sidi Amar pour aborder l’impossible cité.

On attend, on s’ennuie, on reste entre même sexe à l’ombre des tours d’habitation.

On se rencontre sous les oliviers, loin des regards, dans une pudeur très belle, mais vite insupportable.

Partout des détritus jonchent le sol, la terre souillée est abandonnée, comme on se néglige, elle n’est pas vue quand ne compte que l’horizon.

Un portrait géant du président Bouteflika monte la garde : souriez, jeunes gens, papa vous surveille et saura vous rappeler le bon chemin si par malheur vous vous égariez.

AN_13_127 copie

© Marie-Noëlle Boutin

Des voiles et des ongles peints.

On se tient la main.

Mais où se voir ? où s’aimer ? où apprendre les gestes de l’amour ?

Destins sous contrôle, attente, oiseaux en cage.

Où être seuls ? où se cacher ? où s’enfuir ?  comment se donner sans perdre sa virginité ?

Désœuvrement, sentiment d’impasse, et beauté du cadre.

AN_12_027

© Marie-Noëlle Boutin

La chambre photographique construit des tableaux, mais le désir est centripète.

Les ciels sont clairs, la mer est un appel, il faut pourtant rester là.

Marasmes existentiels et éveil du printemps.

Fureur de vivre et échec.

Politique, religion, prison.

AN_13_107 copie

© Marie-Noëlle Boutin

Beauté salopée, poubelles, combines.

Dignité, amitié, douceur.

Annaba est un livre sur l’adolescence et le début de l’âge adulte, le regard d’une grande sœur venue de France sur une jeunesse qu’elle contemple avec beaucoup de tendresse.

Annaba

Marie-Noelle Boutin, Annaba, textes Michel Jeannès et Marie-Noëlle Boutin, ARP2 Editions, 2014 – 600 exemplaires

Marie-Noëlle Boutin – site

AN_13_080 copie

© Marie-Noëlle Boutin

ARP2 Editions

couv-region-humaine

On peut également retrouver le travail de Marie-Noelle Boutin dans le livre de Michel Poivert et Gilles Verneret, La Région humaine, Editions Loco / Le Bleu du C iel, 2021, 256 pages

Loco – site

logo_light_with_bg

Se procurer Annaba

Se procurer La Région humaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s