Afrique, les proportions du mythe, par Alexandre Vigot, photographe

le

slms-03

©Alexandre Vigot

Les Indiens qui pensent encore que les photographes qui les fixent capturent une partie de leur âme ont bien entendu raison.

Rien n’est neutre, tout est habité, tout peut agir dans l’invisible.

Vous ramenez du Sénégal une statuette africaine trouvée sur un marché, et vous vous rendez compte bientôt que chez vous l’atmosphère a changé, que des livres ont bougé dans la bibliothèque où vous l’avez posée, qu’il y a comme une densité nouvelle dans la pièce.

slms-10

©Alexandre Vigot

Alexandre Vigot appelle Sous le masque sacré (Arnaud Bizalion Editeur, 2021) son ouvrage témoignant de plusieurs années de séjours dans des pays africains, et de sa découverte des cultes et rituels locaux.

On voyage d’abord, comme l’écrit avec grande justesse Bernard Plossu dans sa postface, par curiosité, par envie de foutre le camp, par désir d’ailleurs, et l’on s’aperçoit très vite que le chemin, s’il engage le cœur, est initiatique, qu’on n’en reviendra pas.

On ouvre un livre comme çà, simplement, mais sait-on bien que c’est un acte magique et que notre vie pourra en être irrémédiablement changé ?

slms-07

©Alexandre Vigot

Nous sommes ici au Sénégal, au Mali, au Libéria, au Niger, au Tchad, au Cameroun, en Centrafrique, en République Démocratique du Congo (RDC), en Ouganda, au Rwanda, au Burundi.

Nous sommes dans un noir mystère peuplé de visages troublants, d’yeux très grands, très blancs, presque surnaturels.

L’Occidental doit laisser fondre sa raison au brasier des nuits tropicales, et basculer dans l’outre-monde des peaux et des sueurs capiteuses.

La route est cahoteuse, dangereuse, superbe.

slms-67

©Alexandre Vigot

Il y a des rideaux d’arbres comme des tentures de scène, des cases où rassembler le village, une obscurité propice à la démesure.  

Alexandre Vigot photographie des rois et reines, peut-être de simples journaliers, mais dotés d’une puissance souveraine.

Celle des enfants, des chasseurs concentrés, des anciens qui savent.

« Parfois, confie-t-il, les masques tombent et je vois dans les regards et derrière les décors ce qui n’est pas exprimé mais ressenti, comme une faille dans la réalité. J’appréhende ainsi un monde qui n’est pas le mien, envoûtant, autant familier qu’inconnu. »

slms-41

©Alexandre Vigot

La terre est verte, féconde, il y a des collines parsemées d’habitats, un lapin sorti d’un chapeau – ou d’une grange -, un tapis de prière géant.

Vivre, mais alors vraiment, dans le sacrifice, le bêlement des brebis avant l’égorgement, la violence quelquefois immaîtrisée, l’épuisement, la rage sexuelle.

Des couleurs apparaissent, mais assez peu souvent, comme pour rappeler que tout se passe ici et maintenant, en corps et esprit, dans le contact du photographe et de son sujet, et parce que la légende déposée dans le boitier de vision est une plongée dans la nuit des temps.

Les ténèbres remuent, les rires sont énormes, les dents carnassières : petit blanc, gare à tes fesses, tu es très mignon !

slms-38

©Alexandre Vigot

L’identité est poreuse, on peut en jouer, entrer dans le carnavalesque.

Entre les seins voluptueux de la belle pend une clef d’or ouvrant les portes du paradis.

Christ te regarde, le soleil de plomb te regarde, la forêt te regarde.

Chez Alexandre Vigot, le cœur de la terre africaine bat intensément.

De cœur à cœur, directement, généreusement.

Sous le masque sacré transmet la possibilité de se rencontrer vraiment, à partir du feu, de la brûlure, de la stupeur mutuelle d’être en vie ensemble.

sous-le-masque-sacre-alexandre-vigot

Alexandre Vigot, Sous le masque sacré, texte Alexandre Vigot, postface de Bernard Plossu, conception graphique Dominique Mérigard, Arnaud Bizalion Editeur, 2021, 144 pages

Alexandre Vigot – Arnaud Bizalion Editeur

Alexandre Vigot – site personnelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s