L’Atlas des Régions Naturelles, ou l’arn messager selon Eric Tabuchi et Nelly Monnier, photographes

ARN vol_1 def relecture 22

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

C’est une entreprise impressionnante qui n’eut jamais d’exemple, à bien des égards démente et sublime : documenter en photographies les 450 régions naturelles de notre pays, grandes de plusieurs dizaines de kilomètres.

Il s’agit d’observer, à la façon d’un inventaire inspiré de la rigueur de l’école de Düsseldorf – ainsi que l’élaborèrent Bernd et Hilla Becher photographiant de façon frontale des installations industrielles -, la manière dont nous habitons le paysage en y édifiant des bâtiments voués tôt ou tard à disparaître.

ARN vol_1 def relecture 21

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

Vaste memento mori, ARN, soit « Atlas des Régions Naturelles », composé par Eric Tabuchi et Nelly Monnier, que publient ensemble les éditions Gwinzegal et Poursuite, offre le spectacle fascinant de la génialité humaine à persévérer dans son être en ne cessant d’imaginer des formes et structures pour y abriter corps, fonctions industrieuses et désirs de toutes sortes. 

Opérant avec méthode, selon un protocole minutieux respectant le choix d’une lumière neutre, le couple d’arpenteurs sait aussi s’en remettre aux hasards de la découverte, plus psychogéographes situationnistes que scientifiques maniaques.

ARN vol_1 def relecture 23

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

Car sous l’apparence de la recherche stricte à visée documentaire, il y a ici à la fois un intérêt pour la fantaisie des habitants de la petite planète France, notamment dans la partie Initiatives personnelles, et un goût pour le faussement banal, tellement kitsch parfois qu’il en devient drôle.

L’objectif de sérialité ne doit pas tromper sur la nature même de l’inventaire : à la fois très sérieux, et volontiers désopilant ou burlesque sous les atours d’un cadrage ferme.

ARN vol_1 def relecture7

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

La classification est impeccable (Beauce, Cévennes méridionales, Faucigny, Forez, Garrigues, Nivernais, Pays d’Ouche, Porcien, Santerre, Trégor, Val de Loire tourangeau, Hautes Vosges lorraines), mais les thèmes des Amers, des Camouflages et des Piscines verticales répondent-ils véritablement au principe du regroupement toponymique.

En outre, il n’y a pas contiguïté entre les territoires, mais des trous, des appels d’air façon puzzle, une sorte de mouvement erratique dont on peine à comprendre la logique – en fin d’ouvrage une carte pliable détachable fait office d’index.

ARN vol_1 def relecture18

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

Le titre lui-même n’est pas sans malice, qui rappelle l’arn messager devenu si populaires en nos temps pandémoniques, et dont pourtant nul ne comprend vraiment le fonctionnement.

Elevant un monument aux sculptures anonymes du patrimoine français – enseignes de commerces, noms de villages, maisons, garages, granges, pans d’usines, poteaux électriques, chapelles, coins de rue, châteaux d’eau… -, le premier volume de l’encyclopédie visuelle d’Eric Tabuchi et Nelly Monnier donne de l’Hexagone un aperçu incroyablement divers, et souvent involontairement cocasse.

ARN vol_1 def relecture14

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

Comme sur les croquis d’architecture, les artistes apparaissent parfois dans leurs images afin de donner l’échelle. Ce sont des silhouettes dérisoires et pourtant décisives.

Il faudrait tout un séminaire pour analyser le montage des vues – au nombre de 650 – sur la page et les doubles-pages, les associations formelles, les incongruités, les contrepoints, les décalages, les hapax et les doublons.

Y aurait-il une raison supérieure à nos initiatives personnelles les inscrivant dans un ordre symbolique les transcendant ?     

ARN vol_1 def relecture20

©Eric Tabuchi & Nelly Monnier

La modernité est un leurre, nous sommes tous d’une campagne éternelle, faite de ronds-points déserts, de structures précaires et de voitures brinquebalantes.

Les régions ont certes leurs couleurs, leurs teintes, leur idiosyncrasie, leurs spécificités dans le bâti, mais Atlas des Régions Naturelles va plus loin qu’une reconnaissance identitaire, montrant un pays comme vidé de ses habitants et de sa substance vive – la drôlerie étant ici la politesse de la mélancolie -, ponctué de structures et d’inscriptions dont l’absurde relève davantage d’un incommunicale de fond que d’un partage d’expériences.

atlas

Eric Tabuchi & Nelly Monnier, Atlas des Régions Naturelles, GwinZegal / Poursuite, 2021, 382 pages – avec le soutien du Centre national des arts plastiques

Eric Tabuchi – site officiel

DSCF4989-2

Nelly Monnier

Poursuite Editions

Editions GwinZegal

logo_light_with_bg

 

Se procurer ARN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s