Faire danser le cadavre, par Christophe Esnault, écrivain dépendu

thumb_large (1)

Pas de deux, 1978, Roland Topor

« Prépare ton sac à dos et fonce sans tarder / Vers la prochaine catastrophe inévitable / Tu as raté Tchernobyl et Fukushima / Sois plus réactif la prochaine fois » (Nucléaire, mon amour)

Franchement, si l’idée du suicide n’existait pas, la vie serait désespérante.

Auteur d’une œuvre dont l’écho critique va grandissant, notamment outre-Rhin, Christophe Esnault a composé chez Conspirations | Editions Aorte adorée, soit trente-deux propositions pour mettre fin à ses jours tout en faisant jubiler le langage. 

Le premier shoot textuel intitulé Electrocution festive donne le ton : « Quand tu te sens plus mort que mort / Tords une pointe de fourchette / Et enfonce-la dans la prise / Tu croyais ton genou pourri / Tu sentiras bouger ton cadavre / Il dansera, frénétique, vivant »

Faire danser le cadavre, n’est-il pas la plus façon belle de désigner l’objet même de la littérature ?

On peut se défenestrer, avaler du Destop ou un insecticide (délice chinois), demander à papy de nous prêter son fusil de chasse, ou tout simplement écrire jusqu’à se retrouver le dernier des civilisés sur une île peuplée de cannibales.

Proposition Sac plastique idoine : « Suffit d’y enfouir sa tête / De serrer à hauteur du cou / La mort à deux centimes d’euro / Tout le monde il en profite »

Ouvrir le gaz pour mieux respirer : « Tout le monde sait ouvrir le gaz / Tout le monde peut être heureux »

Le camionneur est votre ami, ou l’heure de Macha Béranger : « Si simple de poser sa tête / Sous la roue d’un camion / Et d’attendre la joie / Que celui-ci redémarre »

Tomber d’une falaise : « S’éclater comme jamais auparavant, s’éclater vraiment / Le rocher récepteur a la faculté de transmettre son hilarité » 

Chers amis, après votre dernière relecture de Aorte adorée, petit livre tenant aisément dans la poche arrière du pantalon, comme un browning, si vous réussissez enfin votre suicide, n’hésitez pas à remercier Christophe Esnault, ou L’Intervalle.

Ça ne mange pas de pain. 

Et offrez-le à vos amis.

Esnault-couverture-simulation

Christophe Esnault, Aorte adorée, Se pendre et autres idées géniales quand on s’ennuie le dimanche, Conspirations | Editions, 2022

Conspirations | Editions

Festival Christophe Esnault – Le Manque à venir (rues de Brest et hôtels particuliers), lectures de textes par l’auteur, Tiphaine Le Gall et Jean-Philippe Rossignol

Ecoutez Le Manque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s