Le rire majeur de Carlo Emilio Gadda, par Philippe Bordas, écrivain

La casquette de Gadda © Philippe Bordas « Carlo Emilio Gadda est ce passant discret, invisible au piéton français comme aux foules italiennes abandonnées à la stupeur de l’après-Berlusconi. Né en 1893, avant le déferlement des radios, mort en 1973, avant le déchaînement numérique, Gadda a brûlé sa vie à l’élaboration d’un verbe souverain, comme s’en…

Ecrire, à perdre la tête, par Michel Leiris

« l’érotisme « épouvantable en même temps que si beau », tel qu’il m’apparaît : je ne puis plus penser à des seins, à des gestes érotiques sans avoir envie de pleurer. Tant de candeur, tant d’espoir pour en arriver là ! Quelle mécanique ! Haine de ma mère… Pourquoi – jamais – n’ai-je été réellement amoureux » (Michel Leiris, 29 janvier…

Les années pompes funèbres, par François Durif, écrivain

Untitel, Donald Judd, Marfa, Texas, 1984 « Pour quoi êtes-vous ici ? » (Robert Filliou) Vide sanitaire, de François Durif,est un livre de plis, de ballottements dans les forces contraires, de déplacements intimes, et de dialogue fin entre les vivants et les morts. « Mon récit risque d’être morcelé, je vous préviens – dans ma tête, un rond-point/ Ne…

Une mère disparaît, par Léonor de Récondo, écrivain

« Personne n’est rien avant d’être aimé. » (La Rose tatouée, Tennessee Williams) C’est une œuvre de silence et d’aveux, d’absence et de présences frôlées, d’attentions et d’obstination. Paru en 2021 chez Grasset, repris aujourd’hui en Livre de Poche, Revenir à toi, de Léonor de Récondo narre avec beaucoup de grâce la quête d’une mère disparue. Que…

Une femme vacille, par Tiphaine Le Gall, romancière

©Anne-Sophie Costenoble « Aujourd’hui encore, quand je pense à Ismaël, le désir m’oppresse. Pas seulement le désir physique, charnel ; mais le désir de sa présence, de sa voix, de sa douceur, le désir des mots qu’il pose sur le monde, et aussi le désir de ses vanités, de sa démesure, de ses impossibles contradictions. » Vous pensez…

The Voice, par Gaëlle Obiégly, écrivain

« Dans cent cinquante ans, je serai encore là. Je ne sais pas dans quel monde ni sous quelle forme. Un pied de pivoine, peut-être. Ou un faucon, j’aimerais bien. » Comment sait-on ce que l’on sait ? Par apprentissage (scolaire/intellectuel) ? Par intuition (lire Bergson) ? Par observation directe lorsque l’on travaille comme réceptionniste sur les Champs-Elysées ?   Cette…

La fin du monde, le transhumanisme, la parole, par Gaëlle Obiégly, écrivain

« Les livres qui depuis toujours, non peut-être pas depuis toujours, les livres, disais-je, qui m’ont estomaqué, ce sont ceux qui ne ressemblent à rien. Il y a surtout une parole, quelqu’un qui parle. » Avant de présenter Totalement inconnu, le dernier roman de Gaëlle Obiégly (parution chez Christian Bourgois, rentrée littéraire 2022), il me plaît de…

Moi, infant d’Espagne, par Serge Airoldi, écrivain

Vue sur la baie, 1921, Juan Gris « Songes-tu parfois aux cris d’un combat, à ces hurlements terrifiants, ces bandits barbares qui demeurent dans la pire des mémoires, ce déchirement ultime avant l’autre empire ? Songes-tu à un visage, à un effroi particulier ? L’éclair de glace qui passe dans un regard et ton glaive qui tue. Ta…

Georges Bataille à la Banque de France, par Yannick Haenel, romancier

« J’étais très loin dans la nuit, traversé par les époques, accroupi dans le désert du Sinaï près d’un fagot de bois ou contemplant l’aurore au bord d’une mer grecque, allongé à l’intérieur d’un temple, mais toujours guidé par l’éclat d’une lame de couteau. » Quelquefois, le souffle est puissant, brûlant. C’est alors un feu grégeois de…