Melancholia, ma belle, ô ma torture, par Antonio Jiménez Saiz, photographe

C ©  Antonio Jiménez Saiz Après Elite Controllers (2016), No nos Aprenden a morir (2018), et une dizaine de fanzines réalisés généralement en une nuit, dans l’urgence de la création, voici le troisième livre d’Antonio Jiménez Saiz, tant de poussière, et moi si sourd. C’est une œuvre de glas, un face à face terrible avec…

De l’écosystème de la photographie en France, acquisitions des collections publiques

L’Etat français est puissant, il peut certes davantage, mieux, accorder davantage de places aux artistes en les soutenant de façon accrue financièrement et logistiquement, mais, loin de la plainte sempiternelle, on peut souligner aussi l’importance et l’ambition de nouvelles initiatives qui réjouissent, ainsi la publication au Bec en l’air – avec le soutien du Ministère…

La pesanteur et la grâce, par Mariken Wessels, photographe, plasticienne (4)

C’est une recherche plastique magnifique sur la pesanteur et la grâce. Un modèle prénommé – may be – Rebecca aux formes voluptueuses, une jeune femme très ronde que la Hollandaise Mariken Wessels appelle Miss Cox. Sur le mur de l’atelier des images punaisées, des captures d’écran, une peinture de Lucian Freud, la Vénus gravettienne, des…

Dessiner avec Aurélie Bousquet, un livre chez Filigranes Editions

Après Questions aux amateurs d’art/Questions d’artistes (Filigranes Editions, 2015), livre composé tête bêche, Aurélie Bousquet, qui aime les jeux formels, a imaginé l’astucieux mille minutes de dessin. Ce petit ouvrage simple et malin peut être un succès considérable, ou un flop dans la mare aux canards des livres de la rentrée des classes, mais l’éditer…

Jacques Higelin, par Nicolas Comment, auteur-compositeur, photographe

« Vivez heureux aujourd’hui, demain il sera trop tard. » Pour dire la vie et la très belle personnalité de Jacques Higelin, les éditions Hoëbeke ont demandé à l’un de ses amis, Nicolas Comment, photographe, mais aussi auteur-compositeur, d’évoquer ses souvenirs et sa perception de l’œuvre devenue populaire d’un artiste ayant d’abord symbolisé le rock…

Libertés du modèle, par Jean-Claude Bélégou, photographe

En ces temps hautement troublés, les correspondances numériques sont abondantes. Je reçois des textes, des propositions, des maximes, des idées. Le photographe Jean-Claude Bélégou – présenté régulièrement dans L’Intervalle – m’envoie quelques notes au sujet du thème fécond de l’artiste et son modèle. Ses réflexions sont riches, précieuses, je lui propose de les publier dans…

Méroé, le secret du temps, par Juliette Agnel, photographe

Poursuivant son travail sur les confins et les énergies premières, Juliette Agnel a découvert au Soudan, sur le site mythique de Méroé, un terrain de recherches et de méditation exceptionnel. Ses images de pyramides noires attirant à elles l’ensemble du ciel constellé de points de lumière sont fascinantes, et invitent à reconsidérer notre place dans…

Bauhaus, le triomphe des femmes, par Patrick Rössler, commissaire d’exposition

Frappe d’abord la modernité de leur visage, elles qui sont souvent coupées à la garçonne, élégantes, regard droit, émancipées. Elles sont nombreuses, parfois nues, sportives, et rien ne semble leur faire peur. Ce sont les femmes du mouvement artistique pluridisciplinaire du Bauhaus, photographiées en noir & blanc, mais terriblement d’avant-garde. A l’occasion du centenaire de…

Le frisson des choses qui s’enfuient, par Charlotte Mano, photographe

Avec la force de l’insoutenable légèreté de l’être, Charlotte Mano a photographié sa mère malade. Elle est nue, exposée, et pourtant d’une très grande pudeur. La complexité du rapport mère-fille devient dans Thank you Mum une bouleversante complicité de femmes se portant mutuellement attention. Il y a ici du soin et de l’audace, des protocoles…

Les noces de la réalité et du mystère, par Adrien Boyer, photographe

Ordonnateur de chaos, telle est la définition traditionnelle de l’artiste que pourrait incarner Adrien Boyer. A la façon d’un musicien, le photographe porté par la galerie Clémentine de la Féronnière (Paris) révèle, en assemblant de façon très subtile les différents éléments se trouvant dans son champ visuel, la structure autonome, quasi invisible, d’une réalité que…

Eric Dupont, galeriste d’art, et Wanderer enthousiaste

La vaste culture, quand on est galeriste, n’est pas une coquetterie, mais la substance même d’un travail de vision : être capable de voir ce qui ne se voit pas, ou pas encore. Le contemporain est  interpellé personnellement par les lumières tentant de percer les ténèbres que nous confondons avec le jour. Il est donc dans…