Les noces de la réalité et du mystère, par Adrien Boyer, photographe

Ordonnateur de chaos, telle est la définition traditionnelle de l’artiste que pourrait incarner Adrien Boyer. A la façon d’un musicien, le photographe porté par la galerie Clémentine de la Féronnière (Paris) révèle, en assemblant de façon très subtile les différents éléments se trouvant dans son champ visuel, la structure autonome, quasi invisible, d’une réalité que…

Fragiles et tourmentés, une poétique des bouts de papier, par Hanns Zischler

Publié dans la collection Opus incertum créée en 2016 avec Jean-Christophe Bailly, le deuxième livre d’Hanns Zischler aux éditions Macula, après Berlin est trop grand pour Berlin, met en regard croquis manuscrits indiquant des itinéraires, des informations dessinées, et textes sous formes de récits, de fragments de mémoire les accompagnant. Loin de l’entreprise d’effacement des…

De la suspension du temps, par Géraldine Lay, photographe

Impromptus (éditions Poursuite, 2017), de la photographe Géraldine Lay, est un ensemble d’images doucement discrépantes. Le motif général est musical, entre la fantaisie et la fugue, et très cinématographique en ce que le hors-champ semble déterminant pour comprendre l’énigme des compositions visuelles. Avec une très grande délicatesse, un goût pour la cocasserie, mais sans systématisme,…

L’absence ne rime à rien, par le poète Jean-Pierre Vallotton (1)

Jean-Pierre Vallotton est un écrivain d’exception, fidèle à cette émotion appelée poésie, dont il a fait de chaque instant sa vie, sans tricherie. Attentive à la parole qui vient, comme on reçoit un don, son ambition poétique est de l’ordre d’une nécessité intime, à la fois inquiète et enthousiaste face aux mystères et miroitements du…

La beauté du dévoilement, par le photographe Jean-Claude Bélégou (1)

Artiste classique, c’est-à-dire travaillant de l’intérieur de l’histoire de l’art, dans une tension permanente entre tradition et révolution, Jean-Claude Bélégou se dresse contre la vulgarité contemporaine de la fabrication et de l’usage des images. Faisant de la rencontre de ses modèles – le plus souvent nus – un moment privilégié d’échange d’intimité (don/contre-don), le désir…

Le fil pourpre de l’Amérique, par le photographe Pascal Amoyel

Le travail photographique de Pascal Amoyel, d’une très grande sensibilité et d’une attention extrême portée aux êtres, paysages ou objets sur laquelle elle se porte, déploie un art de la nuance précieux en nos temps d’écrasement spectaculaire/spéculaire. Construit comme un parcours traversant la mort, les saisons et les départs, menant vers l’enfance retrouvée/désirée, NOT ALL…

Cet obscur pouvoir de changer notre destin, entretien avec Nadine Ribault

Sensible à l’écriture précise, ciselée, voluptueuse, d’André Pieyre de Mandiargues, Nadine Ribault aime les dérives en territoires inconnus, les surprises qu’offre le hasard (bon conseiller), la fusion du cœur, du corps et de la nature. Pour elle, la lyre n’est pas une caresse, mais un scalpel chargé de faire chanter les peaux du monde tambours battus,…

Athènes, une oscillation permanente, par Christos Chryssopoulos (1)

Il se pourrait bien que le monde disparaisse à chaque fois que nous prenons son image, ainsi Athènes dans l’objectif de l’écrivain grec Christos Chryssopoulos. De plus en plus présent en France, l’auteur d’Athènes-Disjonction – éditions Signes et Balises – construit une œuvre, dont la découverte progressive est un grand plaisir. Adepte de la pensée…