Métamorphoses en cours, par la poétesse Sylvie Nève, amie des bêtes

Vous me l’accorderez, un livre commençant par « C’est en écrivant que l’on devient écrevisse » (Hans Arp) est un drôle de zèbre. Donner la parole aux esprits animaux dessous notre peau, tel est l’objet de l’Abêtcédaire de la poétesse Sylvie Nève, trente-huitième publication de l’Arche de Noé brestoise Les Hauts-Fonds. Certains se réveillent cancrelat…

Des miracles de tous les jours, par Denis Brihat, photographe

Dans le prologue de Fleurs (Hermann, 2006), Philippe Sollers fait le portait de l’artiste d’origine hollandaise et d’esprit encyclopédiste Gérard Van Spaendonck (1746-1822), découvreur du langage des fleurs sur soie et vélin. Les mots que l’auteur du Lys d’or emploie pour désigner le directeur de l’Iconographie botanique du Museum d’Histoire naturelle s’appliquent parfaitement à son…

Le Caravage, la peinture comme ordalie, par Yannick Haenel (2)

  Il est rare qu’un livre s’impose comme un jalon bibliographique indispensable dans la compréhension d’un peintre. Avec La Solitude Caravage, Yannick Haenel s’approche au plus près, à partir de son expérience d’écrivain, de ce qui fonde la nécessité artistique d’un des plus grands noms de l’histoire de l’art. Dépassant la romance du mauvais garçon…

Le frisson des choses qui s’enfuient, par Charlotte Mano, photographe

Avec la force de l’insoutenable légèreté de l’être, Charlotte Mano a photographié sa mère malade. Elle est nue, exposée, et pourtant d’une très grande pudeur. La complexité du rapport mère-fille devient dans Thank you Mum une bouleversante complicité de femmes se portant mutuellement attention. Il y a ici du soin et de l’audace, des protocoles…

La mort est dégoûtante, dix-neuf entretiens avec Francis Bacon, présentés par Yannick Haenel

Il y a des jours comme cela où vous vous enchantez de l’alignement des planètes, soit l’association d’un excellent peintre (Francis Bacon), avec un excellent écrivain (Yannick Haenel), mais aussi un excellent photographe (Marc Trivier invité dans l’antre du peintre en 1981), réunis par un excellent éditeur (François-Marie Deyrolle, L’Atelier contemporain). Reprenant des entretiens ayant…

Les noces de la réalité et du mystère, par Adrien Boyer, photographe

Ordonnateur de chaos, telle est la définition traditionnelle de l’artiste que pourrait incarner Adrien Boyer. A la façon d’un musicien, le photographe porté par la galerie Clémentine de la Féronnière (Paris) révèle, en assemblant de façon très subtile les différents éléments se trouvant dans son champ visuel, la structure autonome, quasi invisible, d’une réalité que…

Fragiles et tourmentés, une poétique des bouts de papier, par Hanns Zischler

Publié dans la collection Opus incertum créée en 2016 avec Jean-Christophe Bailly, le deuxième livre d’Hanns Zischler aux éditions Macula, après Berlin est trop grand pour Berlin, met en regard croquis manuscrits indiquant des itinéraires, des informations dessinées, et textes sous formes de récits, de fragments de mémoire les accompagnant. Loin de l’entreprise d’effacement des…

De la suspension du temps, par Géraldine Lay, photographe

Impromptus (éditions Poursuite, 2017), de la photographe Géraldine Lay, est un ensemble d’images doucement discrépantes. Le motif général est musical, entre la fantaisie et la fugue, et très cinématographique en ce que le hors-champ semble déterminant pour comprendre l’énigme des compositions visuelles. Avec une très grande délicatesse, un goût pour la cocasserie, mais sans systématisme,…

L’absence ne rime à rien, par le poète Jean-Pierre Vallotton (1)

Jean-Pierre Vallotton est un écrivain d’exception, fidèle à cette émotion appelée poésie, dont il a fait de chaque instant sa vie, sans tricherie. Attentive à la parole qui vient, comme on reçoit un don, son ambition poétique est de l’ordre d’une nécessité intime, à la fois inquiète et enthousiaste face aux mystères et miroitements du…