Le crime, la sainteté, la littérature, par Yannick Haenel, écrivain

La porte de l’Enfer, 1880-1917, Rodin « Des journées comme celle qui venait d’avoir lieu, nous allions en avoir beaucoup d’autres, et non seulement il était impossible de s’y soustraire, mais il fallait endurer les scènes de crime de janvier 2015, celles de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher de Montrouge ; il fallait soutenir l’insoutenable afin que…

Le dernier Noël d’un couple criminel, par Anton Roland Laub, photographe

© Anton Roland Laub Last Christmas (of Ceaucescu) est un bel objet éditorial conçu en Allemagne par Kehrer Verlag. De couverture rouge en simili cuir, ce pourrait être un maroquin ministériel, ou l’un de ces petits livres à contenu idéologique pour endoctrinement rapide. D’un humour froid, voire glaçant, proposant des images de la banalité inscrite…

Entre crime et sainteté, Dostoïevski, par Julia Kristeva

« Bien avant, et très tôt, Dostoïevski avait réalisé que l’explosion épileptique, ses auras, ses douleurs et peurs le mettaient au contact avec une dimension essentielle de la condition humaine : avec l’avènement et l’éclipse du sens. » J’ai connu une étudiante albanaise, venue en France dans l’espoir d’y étudier Sartre et Camus. Elle était…

Les ruines, le temps, la vie absolue, par Ursula Schulz-Dornburg, photographe

Ursula Schulz-Dornburg est une artiste et photographe allemande de 81 ans vivant et travaillant à Düsseldorf. La MEP (Paris) lui offre avec Zone Grise, The Land in Between, une première rétrospective française (plus de 250 œuvres réalisées entre 1980 et 2012), accompagnant l’exposition d’un livre publié chez MACK composé de trois posters (plus une couverture…

Les territoires de solitude, par François Deladerrière, photographe

Il y a dans le travail photographique de François Deladerrière comme un exil à la fois doux et inquiet, porté par un soupçon concernant ce qu’offre de visible la réalité. Ses images sont davantage des cosa mentale évoquant des scènes de ruine, des fictions construisant un doute, qu’une servile reproduction d’un monde apparemment stable. Le…

Le bruit sourd de la mort, par le soldat Sven Eriksson

« Il faut à l’homme du silence chaleureux, on lui donne du tumulte glacé. » Pour la philosophe Simone Weil, il y a en chaque être humain quelque chose de sacré, qui est l’entièreté  de ce qu’il est, « les bras, les yeux, les pensées, tout » (La Personne et le sacré, éditions Allia, 2018) Porter atteinte à ce…

Scènes de crimes dans le Deep South, par le photographe Morgan Ashcom

Auteur du remarqué Leviathan (Peperoni Books, 2015), Morgan Ashcom est un photographe américain né dans l’Etat de Virginie en 1982, vivant et travaillant actuellement à Charlottesville. Dérives urbaines et rurales prenant pour point d’appui flottant la petite ville de Hoy’s Fork, dans le Sud des Etats-Unis, What the Living Carry (MACK, 2017) est une tentative…

Why they kill, par Harri Pälviranta, photographe

Harri Pälviranta est un photographe, artiste et chercheur finlandais (docteur en photographie), dont les travaux questionnent essentiellement les codes de la masculinité et la violence socialement/médiatiquement construite. L’éditeur Pierre Bessard lui offre le huitième volume de sa BeSpoke Collection avec News Portraits, un livre impressionnant sur les meurtriers de masse dans les écoles depuis le…

Ecriture, crime et dépossession, entretien avec Damien Aubel, écrivain

Le narrateur du premier livre de Damien Aubel, Possessions (éditions Inculte), est la proie d’une sainte fureur contre le vulgaire. Son refus obstiné des petitesses des milieux qu’il traverse construit au cours de ce roman âpre, âcre, amer, fou, un chemin initiatique aboutissant à une forme de mystique sauvage. La littérature met ici à nu…