De l’unité, par David Tatin, photographe

© David Tatin Biologiste de formation, David Tatin pose sur le monde un regard dégagé des fausses antinomies : nature et culture, terre et ciel, homme et animal, matière et éther. Sa pratique photographique, dont témoignent trois livres autoédités – Mes pierres de passage (2017), L’animal-montagne (2018), Cosmos (2020) – relève d’une expérience de l’unité. ©…

L’image fantôme, par Michaël Duperrin, photographe

J’ai découvert l’œuvre de Michaël Duperrin avec le superbe Odysseus, L’autre monde (sun/sun édition, 2019), livre méditerranéen reprenant le chemin d’errance du héros grec. Construisant ses livres comme on plonge dans l’immémorial pour y rencontrer des fantômes et la source même de notre être au monde, Michaël Duperrin travaille avec les ombres, les passions enfouies,…

La mémoire, la reconnaissance, le collectif, par Lucie Pastureau, photographe

L’adolescence est pour la photographe Lucie Pastureau une période d’intense fascination. Pour la série Luminescences, elle a rencontré à l’Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, à Lille, des jeunes filles en souffrance, leur proposant de les observer comme des planètes étranges, voire « des extraterrestres ». Interrogeant sa place d’artiste au sein d’une institution, et le rôle de chacun…

Nove sed non nova, la manière est nouvelle, pas la matière, par Halogénure, revue de photographie aléatoire

Sur le petit front des revues de photographie, l’apparition d’Halogènure est une excellente nouvelle. Revue franco-belge, Halogénure axe sa spécificité sur la pratique des procédés photographiques analogiques et alternatifs. Voici un extrait de sa profession de foi : « Nous encourageons toutes les formes d’expériences, d’échanges et d’hybridations, du moment qu’elles sont créatrices de sens et…