Todo, Nada, par Marie Sordat, photographe

©Marie Sordat Nada – rien du tout – est un livre de haute solitude de Marie Sordat. Il faut parfois savoir détruire, rompre des liens, des attaches toxiques, d’anciennes formes devenues stériles, pour accéder à des noyaux de vérité en soi. Détruire, dit-elle, écrivait Marguerite Duras. ©Marie Sordat « Détruire, parfois, est l’achèvement de l’édifice », écrit…

La peinture comme désir, par Yannick Haenel, écrivain

La Mort de Sardanapale, 1827, 3,9 x 4,9m, Eugène Delacroix Pour Baudelaire célébrant Delacroix le poëte en peinture – contre Hugo l’académicien – dans son fameux Salon de 1846, le tempérament, voluptueux, violent, voire la naïveté géniale, est le secret de la préservation de l’âme. « Delacroix, écrit-il, est le seul aujourd’hui dont l’originalité n’ait pas…

Ulysse, le don des arts, par Milan Garcin, commissaire d’exposition

Primatice, Ulysse à Ithaque, le jeu de l’arc, fin XVIè siècle, huile sur toile, 148 x 205 cm, Fontainebleau, château de Fontainebleau Aussi étonnant que cela puisse paraître, il y a eu en France très peu, voire pas du tout, d’expositions consacrées au voyage méditerranéen d’Ulysse. Faisant l’ouverture d’un nouveau lieu culturel de prestige, L’Hôtel…

Le chant intérieur de l’image impassible, par Arnaud Claass, photographe, critique

« Devant ces myriades de jeunes artistes avec plans de carrière et coaching de soi-même, il m’arrive d’être pris d’un sentiment de culpabilité. Si j’ai la réputation d’avoir été l’un de ceux qui ont défriché le terrain de l’enseignement de la photographie en France [à l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles], se pourrait-il que j’aie…

Continuer le visage, par Frédéric Pajak, dessinateur, écrivain, éditeur

© Anne Gorouben – 2020 « Si c’était moi qui toujours devais rester jeune, et si cette peinture pouvait vieillir !… Pour cela, pour cela je donnerais tout !… Il n’est rien dans le monde que je ne donnerais… Mon âme, même ! » (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, Albert Savine, 1895) Quel bonheur de commencer la journée…

Des fusées pour Francis Bacon et Antoine d’Agata

« Je voudrais avoir une énorme pièce couverte de miroirs déformants, du sol au plafond. De temps en temps, il y aurait un miroir normal, intercalé entre les miroirs déformants : les gens seraient si beaux lorsqu’ils s’y refléteraient. » (Francis Bacon) J’avais seize ans, je ne connaissais rien ou presque rien à la peinture, mais j’avais découvert…

L’Afrique, paradis devenu parking, par Peter Beard, photographe, plasticien

« La première fois que j’ai fui en Afrique de l’Est, en août 1955, alors que les Mau-Mau faisaient brûler Treetops, déclare Peter Beard en 2006, c’était encore l’une des régions sauvages les mieux préservées du monde. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’un parking infesté de touristes. » Né en 1938 à New York, retrouvé mort…

La peinture et le mal, par Adrian Ghenie, peintre, et Yannick Haenel, écrivain

  « Il arrivera, plus tard, que Ghenie fasse exploser sa palette, et qu’elle se mette à gicler de toutes les couleurs comme un soleil mutant. » La société est folle, malade, infernale. Les démons peuplent les rues, ou les salons feutrés, occupent des places importantes dans les cabinets ministériels, les conseils d’administration, les maisons…

Dame à la licorne, joi d’amor, par Yannick Haenel, écrivain

« Il faudra se laisser aller à l’aventure ; et vivre personnellement le trésor. » Il fait froid, très froid, d’un froid spécial touchant aussi bien l’espace que le temps, créant une sorte de paralysie générale. Il y a foule sur les boulevards, mais vous constatez pourtant qu’il n’y a personne. Vous ouvrez la porte…

La littérature à chaque ligne, Au cœur des ténèbres, de Joseph Conrad

Dans la préface de son premier récit maritime publié en 1897, Le nègre du Narcisse, Joseph Conrad écrit superbement : « Toute œuvre littéraire qui aspire, si humblement soit-il, à la qualité artistique doit justifier son existence à chaque ligne. Et l’art lui-même peut se définir comme la tentative d’un esprit résolu pour rendre le…

Bacon rit, par Franck Maubert, son ami

« Si les Français apprécient mon travail, je n’aurai pas l’impression d’avoir tout raté. » Bien entendu, pour comprendre qui était Francis Bacon et comment il travaillait, les entretiens avec David Sylvester sont indépassables. Cependant, la parution récente d’autres documents permet d’approcher de nouveau l’un des plus grands peintres du XXème siècle : le recueil…

Demain n’existe pas, Maldicidade, par Miguel Rio Branco, photographe

Le papier est fin, pourtant bourré de tessons de verre. L’encre est entêtante, tel un vin qui cogne fort. Le format 24,5 x 33 s’impose sur la table de travail, dans le cabinet des merveilles, entre les délicatesses des uns et des autres. Lumières du noir & blanc, noirceurs de la lumière. Publié chez Taschen,…