Au nom du père, par Benoit Colboc, poète

Il y a beaucoup de morts dans la poésie et la famille proche/élargie de Benoit Colboc, beaucoup de fantômes, de paroles tues, de pendus. Des traumatismes, des dépressions, des aphasies. Des incompréhensions, des abandons, de hautes solitudes. Trois enfants, une femme, une ferme, le rituel des quiches au jambon et des gratins de chou-fleur. Un/le…

L’art comme rencontre et émancipation, par Brigitte Mouchel et Julie Aybes

Julie Aybes, photographe, et Brigitte Mouchel, écrivain, plasticienne, conçoivent l’art comme un écart, un déplacement, un dialogue, une tendresse, une friction. Leur projet de fonder à Huelgoat (Finistère) une galerie ayant vocation à être un centre de production et d’accueil, une centrale énergétique, un bouillonnement d’idées et de sensibilités, répond à la nécessité de penser…

Ceija Stojka, numéro Z 6399 tatoué à Auschwitz, et rescapée

« Si je devais écrire tout ce que je pense, ça serait sûrement un livre infini de chagrin. » Il faut savoir gré aux éditions Isabelle Sauvage (Plounéour-Ménez, Finistère) de nous faire découvrir en français l’œuvre complète de Ceija Stojka (1933-2013). Après Je rêve que je vis ?, la publication de Nous vivons cachés, Récits d’une Romni à…