Bon qu’à ça, par Jacques-Henri Michot, écrivain, veilleur

Willy Römer, « Berlin, 11 janvier 1919. Barricades faites de rouleaux et de liasses de papier journal dans la Schützenstrasse, devant le siège de la maison d’édition Mosse », 1919© Agentur für Bilder zur Zeitgeschichte « Dites-moi ce qui se passe sur la terre. » (Joseph Joubert) Dans ce monde effondré, dans la progression quotidienne de l’abjection…

Interrègne, fin de partie, par Ronny Ronning, photographe

©Ronny Ronning Nous vivons une époque sans cap, nous sommes perdus, les burn-out prolifèrent, les enfants ne parviennent plus à se projeter, nous sommes la honte des espèces animales. J’ai surpris mon chat à comprendre parfaitement l’une de mes conversations, mais il s’est détourné lorsque, stupéfait, je lui en ai fait la remarque : quel intérêt…

La cicatrice intérieure, par Hannamari Shakya, photographe

©Hannamari Shakya and Journal « My father used to call me a sparrow. But he says he doesn’t recall saying that. To me, his words felt like they were carved in marble. » Comment dire la blessure, la cicatrice intérieure, la déchirure intime ? Comment reconnaître que notre souffrance est aussi celle, très enfouie, de nos parents ? ©Hannamari…

Naples, cité des femmes indociles, par Cristina Ferraiuolo, photographe

©Cristina Ferraiuolo Naples est la véritable capitale de l’Italie. Ses enfants, gamins des rues, ragazze, en sont chaque jour les véritables refondateurs. Ses reines ? des jeunes filles indociles à scooter fonçant à toute vitesse dans les rues du quartier espagnol, des abeilles, des papillons de pierre de lave. ©Cristina Ferraiuolo C’est ainsi que la photographe…

Mexico, ici habite le rouge, par Nicolas de Crécy, dessinateur, peintre

©Nicolas de Crécy / Louis Vuitton Malletier Artiste passionnant, Nicolas de Crécy, reconnu pour ses bandes dessinées au ton souvent ironique, voire sarcastique (la série des Léon La Came), est un esprit ne cessant de se déplacer dans sa pratique et ses curiosités. Dessinateur, scénariste, peintre, écrivain, l’auteur qui fut pensionnaire à la Villa Kujoyama…

De la destinerrance, par Martin Bogren, photographe

©Martin Bogren Calcutta, entre 2018 et 2020. Un oiseau perché sur le sommet d’un bâton ou d’un mince parallélépipède de fer, tête et bec penchés à la façon de qui se questionne sur la condition humaine, ou prépare quelque passe de sorcellerie.    Un paysage lointain, mer de nuages ou rivages d’une côte natale. Un…

Le prix de la liberté, par Ronny Ronning, photographe

© Ronny Ronning Dans l’imaginaire norvégien, Soria Moria est le lieu d’un palais intérieur. Pour le découvrir, il ne faut pas craindre les chemins de solitude, ni d’endurer une longue errance. Le photographe Ronny Ronning a donné à son ouvrage évoquant le destin d’immigrés venus trouver refuge dans le nord de l’Europe ce titre d’un…

Europea, dans le labyrinthe des villes, par Joakim Kocjancic, photographe

© Joakim Kocjancic Né en 1975 à Milan, vivant et travaillant à Stockholm depuis 1996, Joakim Kocjancic est un photographe à la recherche de son identité profonde, n’ayant cessé de parcourir le Vieux Continent. Après Paradise Stockholm (Journal, 2014), Europea est sa deuxième monographie publiée en Suède, aux éditions Max Ström. © Joakim Kocjancic C’est…

Merde aux bourgeois, par Kjell-Åke Jansson, photographe

© Kjell-Åke Jansson Je ne sais pas qui sont ces gens, hommes et femmes, rassemblés en Suède, pour un festival de la déglingue, mais les personnages peuplant Burnout, premier livre de Kjell-Åke Jansson, sont sacrément fous, vulgaires, cramés, ce qui me le rend plutôt sympathiques. C’est le carnaval, c’est l’orgie, c’est la bière et le…

Le blues, un art de vivre, par Erik Lindahl, photographe

© Erik Lindahl Blue Shots est le premier livre du photographe suédois Erik Lindahl. Fruit de vingt-ans de voyages de l’autre côté de l’Atlantique, dans le delta du Mississippi, au Texas, en Louisiane, à Chicago et sur la Côte ouest, c’est un hommage au blues tel qu’il s’invente encore aujourd’hui, entre portraits de légendes vivantes…

Klarälven, naître de la rivière, par Therése Olsson, photographe

© Therése Olsson La vie en son flux génial et impétueux est sinueuse, méandreuse, tortueuse, imprévisible. Elle est donc Meandering, titre du premier  livre, publié en Suède par les éditions Journal, de Therése Olsson. Il est ici question de maternité, et de sentiment d’appartenance au pays natal, constitué par les bords de la rivière Klarälven…