Motherhood, éthique du care, par Laure Maugeais, photographe

C’est un livre merveilleux de douceur et de pudeur. Sa discrétion est une éthique, comme un chuchotement à la porte de sa chambre lorsque l’enfant dort. Il s’intitule Motherhood, soit la maternité, mais l’anglais apporte sous la protection du mot « hood » une nuance d’enchantement et de mystère que n’a pas le terme français….

Grégory Dargent ou la photographie au cadran de l’apocalypse

On peut lire dans L’expérience (Grasset, 2015), court livre saisissant de Christophe Bataille : « Je suis sorti de la tranchée et tout de suite ses yeux m’ont fixé : deux prunelles de cendre. C’était une chèvre, une pauvre chèvre que nous n’avions pas vue, enchaînée sur la plaine, face au pylône et la bombe. Un chevreau semblait…

KS, pleinement vivants, par les photographes Manu Jougla, Gil Barez, Andy Tierce, Mathieu Van Assche et Simon Vansteenwinckel

Dans Les Soliloques du Pauvre (1897), Gabriel Randon de St-Armand, alias Jehan-Rictus, imagine les paroles d’un clochard anarchiste. C’est sous la protection de cet auteur au verbe brut et poétique que le photographe Manu Jougla place son ouvrage, K, consacré au beau chamboultou du carnaval des Gueux de Montpellier, dans une édition très arty (Le Mulet…

L’amour flou, par Halogénure, revue de photographie indispensable

Revoilà Halogénure, et c’est une nouvelle fois un bain de jouvence, une source d’enchantements graphiques et de découvertes tous azimuts. Qu’une telle revue puisse subsister et s’imposer dans le champ de la réflexion sur la photographie contemporaine possédant une vaste mémoire est une joie simple et vraie. Halogénure est une tribu sauvage, des trognes d’irréductibles…

1010, un monstre à dix têtes dans la gare du Midi

Voici une nouvelle fois un livre enthousiasmant venu de Belgique. Un livre ? Plutôt un recueil d’images, un éventail poétique, un trip post-punk. Un objet de haute tension et de basse intensité, comme une guerre sourde menée contre la mainmise sur les apparences par les appareils du formatage visuel déployés à l’échelle mondiale. Des apparences ouvrant…

Nove sed non nova, la manière est nouvelle, pas la matière, par Halogénure, revue de photographie aléatoire

Sur le petit front des revues de photographie, l’apparition d’Halogènure est une excellente nouvelle. Revue franco-belge, Halogénure axe sa spécificité sur la pratique des procédés photographiques analogiques et alternatifs. Voici un extrait de sa profession de foi : « Nous encourageons toutes les formes d’expériences, d’échanges et d’hybridations, du moment qu’elles sont créatrices de sens et…