Un bouillon japonais, par Mathieu Van Assche, photographe

Les rāmen sont des mets japonais constitués de pâtes dans un bouillon à base de poisson ou de viande et souvent assaisonnés au miso ou à la sauce soja, importés de Chine au début du XXᵉ siècle. Voilà pour la fiche Wikipédia, maintenant passons à la dégustation, qui est un livre japonais de Mathieu Van…

Mourir, et puis renaître un peu, par Fabrice Thomasseau, peintre et photographe

Travaillant à la jonction de la peinture, de la photographie et de la gravure, puisant souvent ses matériaux dans la presse, Fabrice Thomasseau a produit, conseillé par Mathieu Van Assche, le très beau et intime Melancholia. S’y déploie une dimension de ruine, de solitude irrémédiable, d’effondrement. Fabrice Thomasseau invente des dystopies, des vanités pour contemporains…

Be nice or Go away, Klepto Man, par Mathieu Van Assche, photographe

Moi, Mathieu Van Assche, je suis le peuple. Je ne suis pas marteau, ni enclume, ni vengeur masqué, mais photographe de plein visage dans la jungle des villes. Je suis une belle portant des bas et tenant ses seins lourds pour une assemblée d’hommes me dévorant des yeux. Je suis clodo des rues, génie des…

KS, pleinement vivants, par les photographes Manu Jougla, Gil Barez, Andy Tierce, Mathieu Van Assche et Simon Vansteenwinckel

Dans Les Soliloques du Pauvre (1897), Gabriel Randon de St-Armand, alias Jehan-Rictus, imagine les paroles d’un clochard anarchiste. C’est sous la protection de cet auteur au verbe brut et poétique que le photographe Manu Jougla place son ouvrage, K, consacré au beau chamboultou du carnaval des Gueux de Montpellier, dans une édition très arty (Le Mulet…

L’amour flou, par Halogénure, revue de photographie indispensable

Revoilà Halogénure, et c’est une nouvelle fois un bain de jouvence, une source d’enchantements graphiques et de découvertes tous azimuts. Qu’une telle revue puisse subsister et s’imposer dans le champ de la réflexion sur la photographie contemporaine possédant une vaste mémoire est une joie simple et vraie. Halogénure est une tribu sauvage, des trognes d’irréductibles…

1010, un monstre à dix têtes dans la gare du Midi

Voici une nouvelle fois un livre enthousiasmant venu de Belgique. Un livre ? Plutôt un recueil d’images, un éventail poétique, un trip post-punk. Un objet de haute tension et de basse intensité, comme une guerre sourde menée contre la mainmise sur les apparences par les appareils du formatage visuel déployés à l’échelle mondiale. Des apparences ouvrant…