Sicile, violence, rage et justice, par Franco Zecchin, photographe

Assez de moraline, de prêchi-prêcha, de bavardages sur fond de misère existentielle et de frustrations sexuelles. Il nous faut de la noblesse, du mythe, du fracas, du sang, des cris, le rayonnement d’un anus solaire infernal, des brûlures de joie et de larmes acides. Il nous faut une île, il nous faut Palerme, il nous…

Quêter partout l’aventure, René Burri, photographe pluriel

Connu dans le monde entier pour son portrait de Che Guevara au cigare, membre de l’agence Magnum depuis 1959, René Burri (1933-2014) symbolise l’excellence du photojournalisme. Allant partout où l’Histoire est en mouvement (Israël, Vietnam, Corée, Cuba, Chine, Amérique latine, Europe), notamment pour le magazine Life, ce maître portant Borsalino et écharpe blanche publie en…

La guerre au Liban vue par un solitaire, Yan Morvan, photographe

1982, c’est le début de l’opération « Paix en Galilée » : à la suite de la tentative d’assassinat de l’ambassadeur israélien à Londres, le Liban est envahi en juin par l’armée israélienne conduite par Ariel Sharon. Beyrouth-Ouest est assiégée. Yasser Arafat, chef de l’OLP, et onze mille combattants partent pour la Tunisie. Bachir Gemayel, chef des milices…

Les lamentations de Déméter, par Monika Bulaj, photographe

Monika Bulaj est une photojournaliste polonaise naturalisée Italienne née en 1966. Son dernier livre publié, chez Contrasto (Roma), s’intitule Where Gods Whisper. C’est une traversée de la planète à la recherche des formes du sacré, des rites liant les vivants et leur Dieu, les croyants et l’invisible. Nous sommes en Ethiopie, au Tibet, en Egypte,…

Du photographe comme travailleur social, par Frédéric Pauwels

Membre fondateur du collectif HUMA, le photojournaliste belge Frédéric Pauwels envisage la photographie dans sa triple dimension esthétique, sociale et politique. Remarqué pour sa série au long cours sur les prostituées en Belgique, il offre un témoignage précieux sur la réalité d’un métier occulté par les clichés dont les honnêtes gens aiment à le recouvrir….