La conscience fiévreuse d’une absence, par Laure Pubert, photographe

Tarjei Vesaas (1897-1970) est un écrivain norvégien liant la nature à la salvation et au mal. Son roman Les Oiseaux, traduit en 1967 par Régis Boyer, décrit la vie âpre et magnifique dans une région lacustre de Mattis, âgé de trente-sept ans, appelé « La houpette », et de sa sœur aînée Hege. Mattis comprend les signes…