Holy Mountain, le sacre des montagnes, par Païen éditions

Imprimé en risographie bleue et noire, Holy Mountain – projet du duo d’artistes iconographes Lia Pradal et Camille Tallent – est une relecture des peintures religieuses du Musée des Augustins, à Toulouse, conçues selon le principe des effets chromatiques de la perspective aérienne. Cette technique développée à la Renaissance consiste à créer de la profondeur…

Cesser de représenter, commencer par montrer, par Michel Poivert, historien de la photographie (4)

©Sandrine Elberg A l’occasion de la septième édition de la Résidence 1+2, manifestation dédiée aux rencontres entre la photographie et les sciences ayant lieu sur le territoire toulousain et plus largement en Occitanie, j’ai souhaité interroger quelques-uns des témoins et acteurs majeurs de cette année. A observer l’enthousiasme de tous, il paraît indubitable que cette…

Les paysages insinués, par Jean Larive, photographe (3)

©Jean LARIVE / agence Myop / 1+2 factory – 2022 A l’occasion de la septième édition de la Résidence 1+2, manifestation dédiée aux rencontres entre la photographie et les sciences ayant lieu sur le territoire toulousain et plus largement en Occitanie, j’ai souhaité interroger quelques-uns des témoins et acteurs majeurs de cette année. A observer…

D’une photographie écosophique, par Alice Pallot, artiste engagée (2)

©Alice Pallot A l’occasion de la septième édition de la Résidence 1+2, manifestation dédiée aux rencontres entre la photographie et les sciences ayant lieu sur le territoire toulousain et plus largement en Occitanie, j’ai souhaité interroger quelques-uns des témoins et acteurs majeurs de cette année. A observer l’enthousiasme de tous, il paraît indubitable que cette…

Frappé(e)(s) à l’âme, par Hélène Cixous, écrivain

Une taupe « Parfois, rarement, il se produit une sorte de court-circuit : on se trouve simultanément dans les deux pays, celui de l’existence et celui de l’au-delà, cette double expérience est la pire des souffrances pour le sujet, le je ne sais pas où donner, de la tête, du sens. » Pour comprendre le drôle de titre…

D’une écriture ivre, et brûlante, de l’histoire, par Patrick Boucheron et François Hartog

Contre le présentisme et la tradition devenue mortifère – lorsqu’elle n’est pas réinventée -, les historiens Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, et François Hartog, directeur d’études à l’EHESS, ont répondu à l’appel du festival « L’histoire à venir » (Toulouse, mai 2017), en deux conférences passionnantes reprises par les éditions Anacharsis. Comment écrit-on l’histoire ? Qu’attendre…

Le visage comme plurivers, par Gilles Pandel, photographe

©Gilles Pandel « A la moitié du chemin de la vraie vie, nous étions environnés d’une sombre mélancolie, qu’ont exprimés tant de mots railleurs et tristes, dans le café de la jeunesse perdue. » (Guy Debord) Catalogue éponyme de l’exposition ayant eu lieu à Toulouse à l’automne 2021, Ce que je vis présente l’œuvre de Gilles Pandel,…

AZF, 10 :17, par Ulrich Lebeuf, photographe

©Ulrich Lebeuf  « La route que j’empreinte pour regagner mon appartement est totalement dévastée. Tout autour de moi a été touché par l’explosion, le paysage est totalement chaotique, tout a basculé en quelques instants. » (Ulrich Lebeuf) Le 21 septembre 2001, dix jours après les attentats contre le World Trade Center à New York, l’usine AZF de…

Le chant de la vie, par Nicholas Nixon, photographe

The Brown Sisters, East Greenwich, Rhode Island, 1980 © Nicholas Nixon courtesy Fraenkel Gallery Né en 1947 à Détroit, dans le Michigan, Nicholas Nixon est l’un des géants de la photographie toujours en activité. On le connaît surtout pour sa série fascinante de portraits des quatre sœurs Brown réalisée chaque année pendant plus de quarante-cinq…

Dans les Monts d’Arrée, par Anne Desplantez, photographe

©Anne Desplantez Publié dans le cadre de la résidence d’Anne Desplantez à l’ancienne poste de Plounéour-Ménez (Finistère), qui s’est déroulée au printemps et à l’été 2020, La première nuit est toujours blanche est une approche de grande sensibilité du territoire si magnétique des Monts d’Arrée et de ses habitants. Comme pour Tu connais les silences,…

L’extase des survivants, par Gaël Bonnefon, photographe

©Gäel Bonnefon Le renversement du pouvoir apparaît comme inéluctable. Le paramétrage de l’espace vital par les procédures numériques et les datas est en cours, il va s’intensifier, les êtres libres, en esprit et en corps, seront de plus en plus menacés, jusqu’à être lynchés publiquement. En attendant l’équarrissage, il est encore possible d’exprimer sa rage,…