Visages vides formes, par Luis Gonzalez Palma, photographe

©Luis Gonzalez Palma Inspirées par le compositeur John Cage, les images du photographe guatémaltèque Luis Gonzalez Palma sont des variations sur la forme et le vide, le vide comme forme, la forme comme vide. Questionnant les notions d’incarnation, d’enfantement et de visage, son œuvre éminemment personnelle est d’une grande beauté touchant à l’abstraction, voire à…

Ode à la liberté, par la revue L’Atelier du roman

« Combien peu nous chaut la liberté, cette inconfortable solitude, et quel entrain nous avons mis à élaborer les outils de notre propre asservissement. » (Slobodan Despot) Je n’arrive pas à trouver le temps de lire attentivement tous les numéros de la revue de Lakis Proguidis, L’Atelier du roman, j’ai bien entendu tort. Sa dernière livraison intitulée…

Le visage comme plurivers, par Gilles Pandel, photographe

©Gilles Pandel « A la moitié du chemin de la vraie vie, nous étions environnés d’une sombre mélancolie, qu’ont exprimés tant de mots railleurs et tristes, dans le café de la jeunesse perdue. » (Guy Debord) Catalogue éponyme de l’exposition ayant eu lieu à Toulouse à l’automne 2021, Ce que je vis présente l’œuvre de Gilles Pandel,…

Visages du sublime et de la solitude, par Todd Hido, photographie

« Je photographie comme un documentariste, mais je fais mes tirages comme un peintre. » (Todd Hido) Il fait gris, froid, pluvieux, un temps à se pendre, et le discours ambiant est nauséabond, mais, heureusement, Todd Hido est là, ou du moins ses livres, ou alors Intimate Distance, toujours disponible chez Textuel, ouvrage publié en 2016, première…

La rue, le crime, le visage, par Stéphane Duroy, photographe

©Stéphane Duroy A soixante-quatorze ans, Stéphane Duroy publie aux Editions Bessard (Paris), Slow Motion, l’un de ses meilleurs livres. Ce n’est pas une monographie léchée, ou un ouvrage de plusieurs kilos destiné à écraser tous les autres, non, c’est un fanzine tiré à un petit nombre d’exemplaires que les plus chanceux se procureront. Imprimé en…

Madrid, la rue, le peuple, par Luis Baylon, photographe

©Luis Baylon Il y a les photographes issus de la haute bourgeoisie, élégants, racés, cadrant impeccablement – le monde est à eux, rien de plus normal -, et les autres venus du bas, des trottoirs, de la boue, des recoins les plus sombres. On a mille fois raison en France de célébrer Alberto Garcia Alix,…

Une famille, par Lise Dua, photographe

©Lise Dua Je n’écris plus pour moi seule, livre autoédité de Lise Dua, très réussi graphiquement, est une merveille de sensibilité confrontant avec beaucoup de douceur des photographies prises par l’auteure de sa sœur cadette Clara pendant dix ans, et des portraits d’elle-même effectués par son père durant son enfance. Qui est l’une ? Qui est…

Saints Loups, l’œuvre au noir de Mathieu Farcy, photographe

©Mathieu Farcy Edité à l’occasion du festival d’arts visuels IC.ON.IC, organisé par Amiens Métropole à l’automne 2021 dans le quartier Saint Leu, l’ouvrage de grand format sur papier journal de Mathieu Farcy, Saints Loups, est véritablement sublime. Une image par page, en noir & blanc ou en couleurs – des oranges de flammes vénitiennes -,…

Continuer le visage, par Frédéric Pajak, dessinateur, écrivain, éditeur

© Anne Gorouben – 2020 « Si c’était moi qui toujours devais rester jeune, et si cette peinture pouvait vieillir !… Pour cela, pour cela je donnerais tout !… Il n’est rien dans le monde que je ne donnerais… Mon âme, même ! » (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, Albert Savine, 1895) Quel bonheur de commencer la journée…

Memento mori (une mélancolie interminable), par René Tanguy, photographe

© René Tanguy Que faisons-nous de nos morts ? Que faisons-nous des vivants ? Que faisons-nous de notre traversée du temps ? Que faisons-nous de notre incarnation ? Arrive un moment où le photographe ayant déjà beaucoup travaillé se penche sur ses archives, et découvre une nécropole. Il était l’ami, le passant, le journaliste, l’artiste, le voici désormais responsable…

Le prix de la liberté, par Ronny Ronning, photographe

© Ronny Ronning Dans l’imaginaire norvégien, Soria Moria est le lieu d’un palais intérieur. Pour le découvrir, il ne faut pas craindre les chemins de solitude, ni d’endurer une longue errance. Le photographe Ronny Ronning a donné à son ouvrage évoquant le destin d’immigrés venus trouver refuge dans le nord de l’Europe ce titre d’un…