Tout ce que je dis trois fois est vrai, par Jean-Patrick Manchette, écrivain

Je ne lis jamais de polars, j’ai sûrement tort bien sûr, ou alors quand il est décalé, flamboyant et obsédé comme chez Pierre Bourgeade. Pourtant, les titres m’arrêtent souvent. Prenez ceux de Jean-Patrick Manchette (1942-1995), auteur de onze romans – dont neuf en Série noire chez Gallimard -, qui fut aussi dialoguiste, scénariste, traducteur, critique…

La couleur des yeux de Paul Gauguin, par Serge Airoldi, écrivain

« Dionysos est parfois mis en scène chevauchant des juments bleues. » Parce qu’elles sont le fruit d’une culture libre et sauvage – et non en pot, comme le disait ironiquement Nicolas Bouvier -, certaines œuvres sont immédiatement des fêtes pour l’esprit. Ainsi Rose Hanoï, de Serge Airoldi, herbe folle poussée entre les pavés de…

French Riviera, vie de rêve et de fiction, par Slim Aarons et Osma Harvilahti

Il fait très chaud, les températures sont dantesques, les moustiques complètement dingues et les filles inaccessibles. Maintenant, c’est plus calme, c’est l’automne, il est temps de rejoindre le Sud, ses rêves de surface, son glamour, ses cocktails et ses peaux gorgées de soleil. Bien sûr, tout cela est une fiction, mais il peut être délicieux…

Ne me parlez surtout pas de musique, Glenn Gould par lui-même

w « Puis-je en placer une, maintenant ? » Excentrique sublime, Glenn Gould (1932-1982) était aussi très drôle, à la façon d’Antonin Artaud, ou de Woody Allen. « Je trouve que vous coupez quelque peu les croches en quatre, M. Gould. » Plus loin : « Oh, certains de mes amis sont critiques, mais je…

Imaginez un banquet, par Lauren Malka, philosophe

« Ma seule affaire, c’est en effet d’aller par les rues pour vous persuader, jeunes et vieux, de ne vous préoccuper ni de votre corps ni de votre fortune aussi passionnément que de votre âme, pour la rendre aussi bonne que possible ; oui, ma tâche est de vous dire que la fortune ne fait…

L’événement de la disparition, par Eric Rondepierre (2)

Eric Rondepierre habite des images qui ne sont pas les siennes, mais qui lui sont pourtant intimement liées. Ayant dû « s’enfermer pour sortir » (dans les salles obscures de son enfance, dans son iconothèque personnelle, dans les cinémathèques du monde entier), le plasticien, célébré pour son travail sur l’inquiétante étrangeté de photogrammes ramenés à leur silence…