Ralph Rumney, psychogéographe, peintre et dandy rebelle

« Il y avait des rites de passage pour être accepté dans des cafés comme chez Moineau. Tu devais savoir ce que Lautréamont, Rimbaud, Nietzsche ou Hegel pensaient de telle chose, et si tu ne le savais pas, on t’envoyait balader ou du moins, on te prenait pour un moins-que-rien. » Fondateur du magazine underground anglais Other…

L’image comme partage et émancipation, par Thomas Bouquin et Grégory Valton, artiste, éditeur

Fondateur de la maison d’édition Paris-Brest Publishing, Grégory Valton s’intéresse à la fragilité heuristique du projet artistique. Son premier livre publié, Le Roc d’Ercé, du Québécois Thomas Bouquin est un ouvrage de peu et pourtant d’importance, un dialogue fin entre deux lieux très éloignés géographiquement, le village d’Ercé en Ariège, et Central Park à New…

Tanger, une fable photographique, par Marco Barbon

A Tanger, le photographe Marco Barbon a rencontré une ville multiple, diverse, changeante, et pourtant toujours la même. En ce territoire appelé par William S. Burroughs Interzone, le réel et la fiction se mélangent, s’offrent leurs polarités et ne cessent d’ouvrir leurs propres frontières à la présence de qui décide de ne plus s’appartenir tout…

Théo Angelopolous in vivo, par Elodie Lélu, assistante du cinéaste

« Dans une Grèce meurtrie par la crise, E, une jeune fille d’une vingtaine d’années, tente de monter L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht avec des amis comédiens, des ouvriers grévistes et des immigrés clandestins. Ensemble, ils se battent pour faire exister un spectacle censé éveiller les consciences politiques en ces temps troublés. Mais ils ne…

Lolita, femme fatale, par Guillaume de Sardes, photographe, écrivain

Essayiste (Nijinski. Sa vie, son geste, sa pensée, 2006) romancier (Le Nil est froid, 2009, Le Dédain, 2012, L’Eden la nuit, 2017), Guillaume de Sardes se situe aussi dans la tradition française des écrivains-photographes. Pour sa dernière programmation, Jean-Luc Monterosso lui offre le bel espace de la MEP (Maison Européenne de la Photographie, Paris) afin…

Le dialogue Jung-Pauli et sa signification pour la science moderne, par Bruno Traversi, chercheur, et quelques-uns de ses amis

Je l’ai déjà dit ICI et ICI mais je me plais à le répéter : le travail considérable qu’effectue le chercheur Bruno Traversi sur la nouvelle science pensant ensemble la microphysique et la spiritualité est dans sa nouveauté théorique sans autre exemple à ce jour. Docteur en philosophie, membre de la Société Française de Psychologie Analytique, et professeur d’aïkido,…

De l’œuvre ouverte, par Jocelyne Alloucherie, plasticienne

Jocelyne Alloucherie est une plasticienne canadienne pour qui la question de l’habiter est primordiale. Créant par ses œuvres des théâtres d’apparition ouverts aux jeux de la mise en scène, Jocelyne Alloucherie cherche, dans l’élargissement du temps et de l’espace propre à la disposition de ses structures, à approfondir le mystère de notre présence. Entre reconnaissance…

D’une politique des pleurs à l’époque de la Rome antique, par Sarah Rey, historienne

Vous vous souvenez peut-être du superbe livre de Jean-Loup Charvet, L’éloquence des larmes, publié en 2000 chez Desclée de Brouwer, qui était une réflexion testamentaire (son auteur, artiste lyrique, contre-ténor, est mort à 37 ans) sur le pouvoir des pleurs à l’époque baroque, « calligraphie de l’âme ». S’intéressant également à la fonction des larmes, Sarah Rey,…

Ceija Stojka, numéro Z 6399 tatoué à Auschwitz, et rescapée

« Si je devais écrire tout ce que je pense, ça serait sûrement un livre infini de chagrin. » Il faut savoir gré aux éditions Isabelle Sauvage (Plounéour-Ménez, Finistère) de nous faire découvrir en français l’œuvre complète de Ceija Stojka (1933-2013). Après Je rêve que je vis ?, la publication de Nous vivons cachés, Récits d’une Romni à…

La révolution par la douceur,  portrait dialogué de Vincent Gouriou, photographe

Portraitiste reconnu, attentif à la question du genre et des identités, Vincent Gouriou cherche par l’acte photographique à montrer l’infinie nuance des corps singuliers. Sa démarche procède d’une volonté de briser les stéréotypes, et d’accueillir lors de séances de pose vécues comme un transfert bouleversant la liberté de chacun de ses modèles. La beauté de…