Venise, vies multiples, par Lionel Dax, écrivain

le

tintoret-002-le-paradis-palais-des-doges-de-venise

« J’ai connu durant ces deux étés des vies formidables. »

Venise est en quarantaine, la folie rôde, les croque-morts sont aux commandes, le grand renfermement se poursuit, les enfants font la fête.

Il est temps de reprendre vie.

Heureusement, le grand Tintoret est là, toujours de vigueur impeccable, disponible, dans un livre de Lionel Dax, Vies à Venise, journal des deux mois passés dans la lagune à écrire son bel essai Liberté de Tintoret (2018).

Les amis de la Sérénissime se reconnaissent immédiatement, qui ont chacun à leur manière connu une félicité ne les quittant plus.

Ce sont souvent de jeunes hommes cultivés, dégagés, recherchant l’existence poétique – censeurs, où est la parité ? -, ils s’appellent, qui ont désormais atteint les rivages de l’âge adulte, Augustin de Butler, Sandrick Le Maguer, Arnaud Le Vac, Alexandre Cunier.

Prenez le train à la fin des années 1990, vous les verrez s’éveiller, prêts pour un satori de plusieurs jours, à l’approche de la cité sainte. Dans leur sac, le dernier numéro de la revue L’Infini, un exemplaire de Paradis, de Philippe Sollers, un recueil de poèmes de Marcelin Pleynet, des lettres d’amour incroyables.

Certains viennent de l’école du Louvre, d’autres des arrière-bans de l’université, d’autres encore de nulle part.

Ils vous parlent comme on partage un mystère, détaillent des tableaux, des ciels, des églises.

La Vierge les bénit, des nymphes leur ouvrent le chemin, Sandra, Linda, Ariane, Tiphaine, Emmanuelle, Myriam, Isabella, Béatrice.

Elles ont des gestes libres, savent aimer sans emprisonner, vont où elles veulent, reviennent, guident, disparaissent.

tintoret-labyrinthe-amour

Tintoret n’est pas qu’un peintre, c’est aussi un aimant : Le Greco, Vélasquez, Watteau, Fragonard, Delacroix, Manet, Cézanne, Picasso, Bacon le méditent, le prolongent, le pillent.

Venise est là, mais Venise manque, il faut la retrouver partout où c’est possible, dans une église à Paris (Saint François-Xavier), dans un musée, dans une musique (Monteverdi, Cavalli, Vivaldi), dans la parole noble d’une princesse altière partageant vos nuits.

J’ouvre Vies à Venise, j’y suis, je respire de nouveau dans le large, j’entre dans le royaume.

« Il s’agit d’ouvrir les yeux sur Venise et sur Tintoret, d’y voir enfin du bleu, de la lumière, et non du noir et des ténèbres. »

Je lis vite, vais à l’essentiel, traverse avec Lionel Dax la ville en tous sens.

Des vins, des rires féminins, des rencontres, des descriptions de tableaux, des palais, des expositions, des jugements de tous ordres.

La mauvaise réputation du peintre, admiré et méconnu. Son « plaisir de peindre des livres, des piles de livres. »

Des anecdotes, des situations, des livres ouverts, des citations.

« Rien n’égale, écrit l’abbé de Saint-Non au XVIIIe siècle, le Génie et la fureur de peindre de ce grand homme et, quoi qu’il y ait très peu de choses bien conservées de lui, l’on y reconnaît toujours un feu et un enthousiasme qui caractérisent tout ce qu’il fait. »

Au-delà de son sujet – voir Tintoret en expérimentant Venise -, le livre de Lionel Dax est une formidable invite à écrire sa propre vie vénitienne, ses propres parcours, ses propres élans.

« Les femmes de Venise sont dans les tableaux du Tintoret. Les femmes de Bordeaux sont dans les poèmes d’Hölderlin. »

Et : « Ici, livres heureux, écritures libres. Une vision solitaire de la beauté sans artifice. Ici, la pensée s’ouvre. Les idées de livres arrivent comme des vagues. »

Après, chers amis, vous inventez la suite.

dax-vies-a-venise-1200

Lionel Dax, Vies à Venise, Conversations avec Tintoret, carnets, Editions Ironie, 2019, 150 pages

Passante 67
série Passantes vénitiennes © Lionel Dax

IRONIE – interrogation critique et ludique

Passante 212
série Passantes vénitiennes © Lionel Dax

main

Se procurer Vies à Venise

Passante 215
série Passantes vénitiennes © Lionel Dax

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s