Vous avez dit Deauville ? quinze nouvelles au Mercure de France

le

Bech_Deauville_IMG_3907aa

François Bott :« des visages soucieux, hâves et décavés » / « un peu de thé, ma chère ? »

Belinda Cannone : « spectacle » / « indolence générale » / « temps suspendu » / « joyeuse mélancolie »

Arnaud Cathrine : « Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant »

Régis Debray : « le gris perle, la pluie, la solitude »

Frédérique Deghelt : « une Porsche décapotable » / « Bonjour tristesse »

Colette Fellous : « une promesse de beauté, d’élégance et de liberté » / « un décor de cinéma, impeccable, adorable, majestueux » / « l’hôtel Normandy, le Casino, la Villa des abeilles, la villa Strassburger » / « Bob le flambeur » / « Les amis »

Jérôme Garcin : « capitale du cheval »

Max Genève : « amis des livres » / « ciels déchirants, beaux à pleurer » / « pauvre Jean-Edern »

Paul Giannoli : « un plan large » / « promenade sur les planches » / « une immense capeline blanche »

Jean-Louis Gouraud : « Monter à cheval peut rendre fou (de joie). »

Patrick Grainville : « moires d’écumes blanches qui enrobent la monture pantelante, après la course » / « étendue libre, inondée de clartés versatiles » / « doré, blond sec, presque immaculé, brun sensuel à marée basse, mouillé » / « cosmos sauvage »

Stéphane Heaume : « fine chemise à rayure, pantalon pied-de-poule, chic, et riche sans doute » / « le mouvement de ses lèvres » / « doux, délicat et très électrisant » / « vraiment charmante »

Philippe Labro : « Michel d’Ornano » / « sensation de calme, de paix, d’équilibre » / « festival de cinéma américain » / « Anne d’Ornano » / « Philippe Augier » / « les relais de l’inventivité et de la créativité »

Christine Orban : « en attendant Sagan »

Ce pourrait être, au Mercure de France, un nouveau volume de la collection Le goût de…, mais c’est un recueil de quinze nouvelles intitulé Le Deauville intime de… et c’est une très bonne idée.

A lire de préférence en terrasse, à la plage, ou dans un bon fauteuil en rotin.

Avec – Vanessa Schneider, dossard 15, mais sur la ligne d’arrivée – « des huîtres et du vin blanc »

Le-Deauville-intime-de

Le Deauville intime de…, Philippe Labro, Vanessa Schneider, Belinda Cannone, Colette Fellous, Frédérique Deghelt, Jérôme Garcin, Paul Giannoli, Max Genève, Patrick Grainville, Stéphane Heaume, Régis Debray, Christine Orban, Arnaud Cathrine, François Bott, Jean-Louis Gouraud, préface de Philippe Augier (maire de Deauville), Mercure de France, 2020, 122 pages

Mercure de France

d

Se procurer Le Deauville intime de…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s