Guille et Belinda, cousines argentines, par Alessandra Sanguinetti, photographe

mxZ5hAvw

 © Alessandra Sanguinetti

Guillermina et Belinda sont deux cousines argentines, devenus les personnages centraux d’un travail au long cours de la photographe américaine Alessandra Sanguinetti.

Après The Adventures of Guille and Belinda and The Enigmatic Meaning of Their Dreams, paraît chez MACK (London) The Adventures of Guille and Belinda and The Illusion of an Everlasting Summer, livre consacré au temps intermédiaire menant de l’adolescence à la vie de jeune adulte.

z0F55W1w

 © Alessandra Sanguinetti

Un temps de métamorphoses photographié entre réalisme et lyrisme.

L’identité se brouille, les corps affirment leurs singularités, les traits peuvent se durcir.

On passe des jeux relativement innocents aux vertiges de la sexualité, conduisant pour l’une, et l’autre, à la maternité.

Elles apparaissent en format carré dans des lumières très douces, soulignant les moments de rêverie, ou la mélancolie.

9EyjKiRA

 © Alessandra Sanguinetti

Nous les voyons grandir, dans la persistance de leur amitié, de leur solidarité.

Les instants photographiés sont des moments suspendus, les regards des protagonistes paraissant très intérieurs.

Alessandra Sanguinetti construit des tableaux visuels sans cruauté, accordant à l’organisation des couleurs, ainsi qu’aux jeux d’ombres et de lumières une place prépondérante.

Les visages sont fragiles, mais le resteront-ils encore longtemps ?

luqM5T6g

 © Alessandra Sanguinetti

La vie est rurale, rustique, simple.

Des lits superposés, une cuisine de terre battue, une vaisselle résistante, des animaux en liberté.

Guille et Belinda se mettent en scène, s’inventent des destins, théâtralisent leur quotidien.

L’une est plus belle que l’autre, mais ce critère garde-t-il quelque pertinente dans la pampa argentine où importe surtout l’énergie de vie permettant de préserver l’indemne, du danger, des malheurs, de l’inconséquence des hommes ?  

cTZVhYDA

 © Alessandra Sanguinetti

La sexuation naturelle des corps amène d’autres jeux, d’autres fantasmes, la transformation de l’être fille en devenir-femme.

Présence du Christ, en poster ou en chapelet.

Un premier amoureux, des gestes cachés, l’abri d’un hangar.

Annonciation d’un store levé, d’une voile blanc et d’une chaise nue.

Gs2956Xw

 © Alessandra Sanguinetti

On ne voit pas, mais on sait : un corps a été fécondé, ils sont si jeunes.

Les seins s’épanouissent, le ventre s’arrondit, le visage est celui d’une Madone.

Accouchement, allaitement, il fait froid dehors.

Dans la cuisine, Mamie nourrit un veau au biberon.

z4Ic4UkQ

 © Alessandra Sanguinetti

Apparaît soudain un autre nouveau-né.

La cousine, qui ne paraissait forte que de son poids naturel, était enceinte, et la voici donnant le lait à son enfant.

Points de suture sur le ventre, il a fallu faire une césarienne.

Les traits sont durs, fatigués, lointains.

Il n’est pas certain que l’on connaisse le père.

gyoJwPBw

 © Alessandra Sanguinetti

Belinda et Guille sont devenues mamans, d’un petit garçon, d’une petite fille, à leur tour cousins.

Elles sont très jeunes, la vie a passé, tout est encore possible.

Il n’est pas insensé de reprendre des études.

the-adventures-of-guille-and-belinda-and-the-illusion-of-an-everlasting-summer-signe

Alessandra Sanguinetti, The Adventures of Guille and Belinda, MACK (London), 2020

MACK – books

Alessandra Sanguinetti – Magnum Photos

logo_light_with_bg

Se procurer The Illusion of an Everlasting Summer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s