Renaître, par Lucie Hodiesne Darras, photographe

Lookinng for my own body

©Lucie Hodiesne Darras

Looking for my own body est une publication de quelques pages, quelques feuilles fragiles délicatement reliées par une tresse de fils noirs et blancs, une peau fine offerte comme en secret aux yeux des spectateurs.

Lucie Hodiesne Darras, jeune photographe française passée par l’école des Gobelins, en est l’auteure.

Looking for my own body est un livre d’émotion, une surface ultrasensible, une pensée émanant des vibrations du cœur.

Lookinng for my own body

©Lucie Hodiesne Darras

Attentive à l’accueil de ce qui fonde la différence – on se souvient peut-être de sa série Lilou, consacrée à son frère autiste -, Lucie Hodiesne Darras cherche surtout ce qui nous relie, cette beauté dont Schiller dans ses Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme (1794) disait qu’elle met à l’unisson les âmes de qui en fait l’expérience.

Inaugurant la nouvelle collection de Bis éditions appelée Le Blogue – des carnets intimes de seize pages permettant de découvrir l’écriture singulière d’un artiste émergent, ou trop peu connu -, Looking for my own body est une proposition de réappropriation par l’auteure de son corps ayant subi un traumatisme.

Pas de discours, mais des effleurements, des caresses, des chemins de délivrance.

Lookinng for my own body

©Lucie Hodiesne Darras

« A travers cette série photographique, réalisée au sténopé, confie Lucie Hodiesne Darras, j’ai souhaité mettre en lumière ces fractures, invisibles et pourtant si manifestes, si brutales. Ces fêlures que notre bouche fait mais que notre corps hurle. Aborder la question de la réappropriation de soi, de son identité par-delà l’enveloppe corporelle. »

S’agit-il de photo-thérapie d’art ? Oui, d’une mise à nu menant à une renaissance.

On ne connaîtra pas la nature de l’événement ayant provoqué une terrible blessure, mais il y a ici le courage de s’exposer avec une virginité nouvelle.

Lookinng for my own body

©Lucie Hodiesne Darras

On peut aller du mal vers le bien, opérer une métamorphose, changer de peau en gardant son apparence.

Sculptant au bonheur de l’objectif son corps à la façon de la statuaire antique, l’auteure traverse des miroirs brisés pour mieux se retrouver en son noyau de vérité.

La métaphore amniotique invite à penser la vie comme un don.

Lookinng for my own body
©Lucie Hodiesne Darras

Pas de narcissisme, mais un état de femme, un état de corps, un processus de transformation, un nouveau baptême.

Looking for my own body est l’apparition d’un être de chair diaphane, mystérieux et transparent, ayant fait le pari de la beauté au-delà de la brutalité.

FB_IMG_1630427472808

Lucie Hodiesne Darras, Looking for my own body, conception graphique Jérôme Besson, BIS éditions, collection Carnet Le Blogue. 001, 2021, 16 pages – 500 exemplaires

FB_IMG_1630427482194

Lucie Hodiesne Darras – site

IMG_20210821_141254

Se procurer Lookinf for my own body

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s