L’itinérance comme atelier, par Fabrice Gygi, artiste suisse

DSC03135

© Fabrice Gygi

A l’occasion du prix prestigieux lui ayant été décerné par la Société des arts de Genève – accompagné d’une exposition du 16 septembre au 16 octobre 2021 -, les éditions Macula publient de Fabrice Gygi, né en 1965, un livre d’artiste au format d’un agenda scolaire intitulé Ubique fabrica.

Il s’agit d’une traversée des nombreux ateliers où l’artiste suisse a travaillé, ayant décidé depuis quelques années de produire de plus petits formats, notamment des aquarelles, afin de faire du grand dehors son nouveau lieu de création.

Présenté comme un artiste issu de la mouvance ultra-radicale des squats genevois, Fabrice Gygi, dont la pensée relève du nomadisme – comme machine de guerre deleuzienne ? (relire la fin de Mille Plateaux) – et de la logique des intensités, est l’auteur d’une œuvre plastique percutante, en photographies, installations, estampes, performances, peintures, sculptures, bijoux.

IMG_2666

© Fabrice Gygi

Tout à l’énergie pour tenter de percer le mur de la société, ou de le contourner en prenant de la hauteur, le large, la tangente, comme le montrent les premières images de nature – campagnes, mers, montagnes, ciels de différents azimuts (vallée de l’Arve, Jura, Alpes, Sulawesi, Sinaï, Texas, Paris, Arizona, Nouvelle-Calédonie, Québec).

D’un côté des œuvres aux motifs géométriques – des croisements à l’horizontale et à la verticale de bandes colorées rectilignes -, de l’autre des fleurs, des arbustes, des végétaux.

Il n’y a surtout pas concurrence entre l’art et la nature naturante, mais complémentarité, propositions de dialogues, échanges de formes.

IMG_1921

© Fabrice Gygi

L’un connaît la ligne droite, l’autre non, c’est la démocratie du vivant, la rencontre de l’esprit humain et du génie de la matière.

L’un connaît les tables d’étude, l’autre invente spontanément son organisation sensible.

Dans le désert américain, faut-il conserver les dernières gouttes d’eau pour parachever une œuvre ou pour étancher sa soif ? Quel élément nous sauvera d’abord ?

IMG_3371

© Fabrice Gygi

Mandalas et fractales sont à la base des organismes vivants – comme des peintures ?

L’atelier de la nature n’est-il pas le plus fécond des ateliers ?

Et Ubique fabrica de montrer des images de bivouacs, de feux de camp, d’aubes nouvelles, de solitudes plantées dans des déserts élevant l’esprit.

Pas de peinture sans corps, pas de spirituel dans l’art – à la façon de Kandinsky et de Rothko -sans la source de jouvence de la terre et de la nuit, des pentes herbeuses et du chauffe-plat rudimentaire, du sable et des jonchées de feuilles, des pierres réfractaires et des arbres centenaires.

IMG_4221

© Fabrice Gygi

En son petit livre de photographies d’ateliers, de paysages, d’objets et de peintures, Fabrice Gygi nous fait pénétrer dans son beau bricolage existentiel fait de tissages et d’échappées.

En postface, Viviane Vandelli précise : « Les images de ce livre sont des sun pictures, parce qu’elles fixent à jamais l’émerveillement de Gygi, « lorsqu’il vit l’étoile du matin, le ciel s’illuminer d’un sourire divin », un petit feu allumé par les Bédouins. Words of light, elles lui rappellent qu’« un ineffable amour emplissait l’étendue. L’herbe verte à ses pieds frissonnaient éperdue » [Victor Hugo]. Il est libre, son « atelier est partout – cela peut être une terrasse sous les tropiques ou un camp dans le désert » [entretien avec l’artiste en juin 2021]. »

La dernière image est un selfie de l’auteur masqué, renvoyant chacun à sa propre énigme, à ses choix de vie, à sa nécessité d’art ou non.

Gygi_HD-1629881548-mini

Fabrice Gygi, Ubique fabrica, texte de Viviane Vandelli, conception graphique Schaffer Sahli (Genève), Editions Macula, 2021, 208 pages

Editions Macula

Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition de l’artiste à la Société des arts de Genève dans le cadre du prix lui ayant été décerné par cette institution – du 16 septembre au 16 octobre 2021

Société des arts de Genève

IMG_6226

© Fabrice Gygi

Fabrice Gygi est représenté par la galerie Chantal Crousel 

Galerie Chantal Crousel

logo_light_with_bg

Se procurer Ubique fabrica

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s