La vie, grande voltige, haut voltage, par Françoise Saur, photographe

8305_3887-24neg

©Françoise Saur

Après le formidable Les années Combi (Médiapop Editions, 2017), le nouveau livre de Françoise Saur chez son éditeur mulhousien, Prises de vie, est une nouvelle fois une grande réussite.

Gorgé de vie, d’énergie, de fantaisie et de tendresse, c’est un ouvrage qu’il faut vite offrir à tous les acrimonieux et acariâtres de profession.

9971_4603-5neg

©Françoise Saur

Le journal photographique de Françoise Saur, tenu depuis le début des années 1970, comprend aujourd’hui 160 albums et environ 11300 pages, soit autant de tirages photographiques.

Prises avec la maniabilité, la rapidité et la précision du Leica, ses images témoignent d’un allegro vivace valant éthique.

5586_1611-2nég

©Françoise Saur

Pas le temps pour la délectation morose, les complaisances morbides, les vertiges de l’échec, non, tout pour la musique de la vie, la chorégraphie, la spontanéité.

Ici, les enfants sont rois, allégories de l’enthousiasme, du débordement, de la joie dionysiaque.

4142_1345-24nég

©Françoise Saur

Leurs espiègleries invitent aux décadrages, et à réinventer ses propres formes d’existence.

Le noir et bien leur sied bien, qui les découpe sur fond d’éternité donnant à leurs gestes une valeur absolue.

3137_1080-30nég

©Françoise Saur

On se touche, on se suspend, on s’embrasse, et surtout on rit, que l’on soit serveuse de café, ou couple en goguette, amis dans un parc, ou se roulant dans la neige.

Primordiale semble en ces territoires photographiques, où l’émotion est constamment visible, palpable, transmissible, la notion de famille humaine.

5803_1655-33nég

©Françoise Saur

Quand les débats à l’occasion des prochaines élections présidentielles françaises agitent la haine, la division, la peur, Prises de vie apparaît comme un livre politique : ne rien concéder à l’air du temps, si méphitique, en rappelant l’essentiel, l’envie d’être ensemble, de jouer, de se déplacer, de s’amuser simplement.

On pourrait être chez Pina Bausch, dans une composition de mouvements ne s’arrêtant jamais.

8816_4324-25neg

©Françoise Saur

Feu, eau, air, terre, mer, montagne, jeunesse, vieillesse, cigarettes, cigares, verres de vin, bras tendus, poings levés, accolades, danses, embrassades, nudités, galopades, cris d’excitation, voici la vie tendue comme un arc d’amour, sans ennui, sans impasses, illuminée par l’éclair de haut voltage que forment les visages réunis.

Mais, avant d’être un livre, Prises de vie est une vidéo, accompagnée par une musique de Joris Rühl, Séverine Ballon et Toma Gouband, que présentera, lors d’une exposition monographique dédiée à l’œuvre-vie de Françoise Saur, le Musée des Beaux-Arts de Mulhouse, à partir du 4 mars (vernissage).

5236_1499-13neg

©Françoise Saur

Le printemps s’annonce bien.

ousi-paysage-600x402

Françoise Saur, Prises de vie, texte de Nicolas Bézard, Médiapop Editions, 2022, 170 pages

Médiapop Editions

8219_3826-33neg098

©Françoise Saur

Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse de Françoise Saur, « Ce qu’il en reste » – du 4 mars au 15 mai 2022

logo_light_with_bg

Se procurer Prises de vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s