Eh quoi ! Tout est sensible, par Sabrina Biancuzzi, photographe

L’Arcane sans nom est le huitième livre des éditions nonpareilles, fondées par Anne-Lise Broyer. Un esprit de délicatesse guide ces ouvrages, pour qui l’exploration du Jadis est une manière de volupté. Quels chemins des Arcanes à l’Arcadie, d’Ariane à Hermès Trismégiste ? Quels chemins pour le temps retrouvé ? L’appareil photographique, boitier de mélancolie selon…

L’esprit des lieux, par Sophie Zénon, photographe

« Lorsque l’herbe poussera au-dessus de ma tombe, écrit Fernando Pessoa dans Le gardeur de troupeau, que ce soit là le signal pour qu’on m’oublie tout à fait. La Nature jamais ne se souvient et c’est par là qu’elle est belle. Et si l’on éprouve le besoin maladif d’« interpréter » l’herbe verte sur ma…

La beauté de l’invisible, par Adina Ionescu-Muscel, photographe

C’est le genre d’ouvrage qui m’enchante, un livre d’artiste très confidentiel, un geste pour rien, pour tout, une petite boule de feu invisible. Il s’agit de Getting the extra beating heart of my chest, d’Adina Ionescu-Muscel. Il est de format carré comme un 45 tours et s’effeuille comme on cligne des paupières, ou bat les…

La déchéance d’un homme seul, par Rob Hornstra, photographe

« Kid was my neighbour. When I first moved in next door to him, I often heard him fighting with his wife. Then she suddenly left him, taking their eight-year-old son with her. Kid stayed on in the house alone. » Kid est l’homme de la porte d’à côté, voisin du photographe hollandais Rob Hornstra, à Utrecht,…

Le culte du moi, par Robert de Montesquiou, et Philippe Thiébaut, historien de l’art

« Les cynismes de la photographie retouchée sont maintenant au comble : on vous montre l’effigie d’une guêpe ; c’est le portrait d’une baleine. » Vous connaissez peut-être la réputation de dandy du comte Robert de Montesquiou (1855/1921), poète, écrivain, journaliste acide, prince du Paris mondain, auteur de mémoires publiés de façon posthume sous le titre Les Pas effacés,…

Un costume d’images pour franchir l’abîme, par la photographe Anne Golaz

Dédié à la période de l’enfance, mais aussi à sa famille paysanne, Corbeau de la photographe suisse Anne Golaz est une méditation sur le temps et son il était, entre l’irrémédiable de la disparition et la reconstruction mémorielle qu’offre sous forme de livre – publié par les indispensables éditions londoniennes MACK – un dispositif artistique…