Foto povera, la photographie et l’enfance de l’art, par Yannick Vigouroux, Jean-Marie Baldner et Christian Gattinoni

Avec le concept de foto povera faisant l’éloge des pratiques dites « archaïsantes », contre le mythe techniciste et la vulgate bressonienne de « l’instant décisif », Yannick Vigouroux, critique et photographe, a créé beaucoup d’émoi. Collectif informel de photographes prônant le geste libre et l’enfance de l’art, foto povera n’a pas joué le jeu…

Les murs ont la parole, par Fernando Oreste Nannetti, artiste italien

« Métamorphosés avec ingéniosité, les murs se couvrent de déclarations biographiques, auto-fictives, télépathiques voire pseudo-scientifiques ou cosmogoniques. » Représentant majeur de l’Art brut asilaire en Italie, Fernando Oreste Nannetti fut interné en Toscane, à l’asile de Volterra, de 1959 à 1973, y ayant gravé les murs, sur soixante-dix mètres de long, à l’aide de son…

Fertilité de Carlo Zinelli, figure majeure de l’art brut italien

« Tous avancent. Décidés. Imperturbables. Inébranlables. Comme une longue mélopée, de feuille en feuille, ils se dirigent majoritairement – les exceptions toujours ! – vers la gauche. Comme aspirés par une force extérieure à l’espace peint, un pouvoir d’attraction invisible mais hypnotisant. » Connaissez-vous Carlo Zinelli (1916-1974), figure majeure de l’art brut italien, interné en…

Tout chicorée, rond, torché, Gottfried Gröll, par Christophe Manon, poète

« Gröll se lève si tard qu’il prend son déjeuner le jour suivant. » Prenez Vie et opinions de Tristam Shandy, de Laurence Sterne (1718-1768), l’un des plus grands romans de la littérature occidentale publié en neuf volumes entre 1760 et 1770, soit la tentative de description d’une vie, si les digressions incessantes et l’irruption d’une famille…

Tristan Felix et Madge Gill, beaux anges du bizarre

Adepte des formes hybrides et des inventions verbales, le poète Tristan Félix livre avec Aphonismes un recueil images/textes de grande singularité. Impossible pour cet écrivain des mondes étranges et des signes tératologiques de se contenter de l’ordre habituel des apparences. Chaque nouveau livre semble le prolongement d’un même rêve au pays du bizarre et du…

Michel Nedjar, T’Ailleurs pour d’Âmes, créateur de poupées

Célébré actuellement au LaM (Musée d’art moderne, contemporain et brut de Villeneuve d’Ascq), exposé en 2016 au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (Paris), Michel Nedjar  est désormais un artiste reconnu par l’institution muséale de son pays natal – en Allemagne, en Suisse, en Autriche, aux Etats-Unis sa notoriété est établie depuis longtemps. Sa très…

Mais où sont passés les fous ?, par Michel Thévoz

« Avec la globalisation, les disparités se fondent en une mêmeté amorphe. L’ « ailleurs » interne, qui semblait particulièrement réfractaire, n’a pas résisté à l’entropie : l’imaginaire des enfants est formaté par les jeux vidéo, et celui des malades mentaux par les antidépresseurs. » Ainsi commence, ou presque, la deuxième édition de Requiem pour la folie, du spécialiste de l’art…

La littérature à l’estomac des tordus, naïfs et crétins du Nord

Voici un livre impossible, monstre, rabelaisien, totalement dingue, hilarant et de gai savoir, Cadavre grand m’a raconté, une anthologie de la poésie des fous et des crétins dans le Nord de la France. On t’appelle maintenant, cher Nord dégénéré, Hauts-de-France, le petit doigt sur la couture du pantalon, mais baisse ton froc camarade, détends-toi, et,…

Le petit peuple des épouvantails

Denise et Maurice sont un couple de paysans vivant dans les contreforts de l’Aubrac, à la frontière de la Lozère. Rétifs à la modernité dans sa version mécaniste/productiviste, consommatrice, individualiste, et d’asphyxiante culture, ils inventent, en parallèle et soutien de leurs activités agricoles, des épouvantails ou « bestioles », qui sont, pour qui croisent leurs regards une…