Dada es-tu là ? par Philippe Pétremant, photographe de vacuité

Philippe Pétremant est un photographe vivant et travaillant à Lyon, soutenu par la galerie Le Réverbère depuis 2002, qui lui offre aujourd’hui un livre présentant cent dix pièces, Hiperman. On y perçoit immédiatement toute l’ampleur du rire de cet artiste ne craignant ni le macabre, ni le saugrenu, ni le kitsch. Voici la tête d’une…

KS, pleinement vivants, par les photographes Manu Jougla, Gil Barez, Andy Tierce, Mathieu Van Assche et Simon Vansteenwinckel

Dans Les Soliloques du Pauvre (1897), Gabriel Randon de St-Armand, alias Jehan-Rictus, imagine les paroles d’un clochard anarchiste. C’est sous la protection de cet auteur au verbe brut et poétique que le photographe Manu Jougla place son ouvrage, K, consacré au beau chamboultou du carnaval des Gueux de Montpellier, dans une édition très arty (Le Mulet…

L’amour flou, par Halogénure, revue de photographie indispensable

Revoilà Halogénure, et c’est une nouvelle fois un bain de jouvence, une source d’enchantements graphiques et de découvertes tous azimuts. Qu’une telle revue puisse subsister et s’imposer dans le champ de la réflexion sur la photographie contemporaine possédant une vaste mémoire est une joie simple et vraie. Halogénure est une tribu sauvage, des trognes d’irréductibles…

D’une Belgique carnavalesque et mélancolique, par le photographe Harry Gruyaert

Roots est un des best-sellers du photographe belge cosmopolite (Maroc, Inde, Japon…) Harry Gruyaert, publié une première fois en 2012, vite épuisé, et réédité aujourd’hui par Xavier Barral accompagné de vingt-et-une images inédites. Roots est un blues belge, soit un voyage, du noir & blanc à la couleur, aux sources d’une mélancolie teintée d’un humour…

Haïti, une identité carnavalesque, par Corentin Fohlen, photographe

Karnaval Jacmel de Corentin Fohlen est un livre somptueux (éditions Light Motiv, 2017). Emergent d’un noir profond des figures de carnaval d’une puissance sidérante, tant elles sont effrayantes ou inventives. Ce ne sont plus des femmes, des hommes, des enfants, mais des monstres impossibles, des créatures burlesques, des démons, des fragments d’une réalité archaïque, des…

Les Philippines, entre cruauté et luxure, par le photographe Brian Sergio

Des profusions de cheveux fins et noirs qui sont des pièges arachnéens. Des seins impudiques de danseuse orientale, lourds, aréoles très larges, réclamant une fraîcheur de salive. Une nuit de bitume, des lèvres entrouvertes, des dents blanches, des yeux mi-clos. Flash jeté sur la peau brune d’une divine, saoule, suprême souveraine. Brian Sergio choisit ainsi,…

(Ré)Ouvrir l’imaginaire, par le photographe Charles Fréger

Il y a en Charles Fréger, photographe patenté, quelque chose d’un croisement entre l’ethnologue fantasque et l’humoriste scientifique. Adepte du gai savoir nietzschéen, l’auteur de Bretonnes (Actes Sud, 2015) et Yokainoshima (Actes Sud, 2016) se plaît à mettre en scène les cultes, rites et cultures vernaculaires dans des spectacles saisissants proches de la performance plasticienne…

La dramaturgie des grotesques, par François Bon

Ecrivain prolifique (Fragments du dedans, Autobiographie des objets, L’incendie du Hilton, Voleurs de feu, Un fait divers, Parking), créateur de revues numériques importantes (remue.net, tierslivre.net), François Bon a rencontré, par la grâce des éditions L’Atelier contemporain, qui les publie dans un même livre, Philippe Cognée, peintre aimant le grotesque, la dimension carnavalesque de l’existence, le…

Le petit peuple des épouvantails

Denise et Maurice sont un couple de paysans vivant dans les contreforts de l’Aubrac, à la frontière de la Lozère. Rétifs à la modernité dans sa version mécaniste/productiviste, consommatrice, individualiste, et d’asphyxiante culture, ils inventent, en parallèle et soutien de leurs activités agricoles, des épouvantails ou « bestioles », qui sont, pour qui croisent leurs regards une…