Qui est là ? par Karl Beaudelere, artiste

« De continuer à / faire de moi / cet envoûté éternel / etc. etc. » (probablement la dernière phrase écrite par Antonin Artaud) On connaît les dessins rageurs d’Antonin Artaud exposés par Pierre Loeb à la galerie Pierre en juillet 1947, un peu moins d’un an avant sa mort.  Effectués pour une grande part à…

Erotisme et impérialisme de la représentation, par Abigail Solomon-Godeau, historienne de la photographie

Nu académique, allongé sur un canapé, vers 1855 « Rien d’étonnant à ce que des photographies érotiques et pornographiques aient été produites presque dès les origines du médium. Que cela surprenne est seulement un témoignage de l’élision quasi-totale de ce fait des histoires classiques du champ. » J’ai découvert le nom et les travaux de la théoricienne…

Femmes, un rêve baudelairien, par Renée Jacobs, photographe

©Renée Jacobs  Baudelaire a-t-il tout dit de la beauté et de la dangerosité des femmes ? « bijoux perdus de l’antique Palmyre », « parfums frais comme des chairs d’enfants » « amante des palais » aux « épaules marbrées » ©Renée Jacobs  « Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre, / Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,…

Brest, les contours bleus d’un vide, par Gwenaëlle Magadur, artiste visuelle, et Jean-Manuel Warnet, écrivain

       ©Gwenaëlle Magadur  La Ligne bleue, du duo Gwenaëlle Magadur (artiste visuelle) et Jean-Manuel Warnet (écrivain) est un éloge vibrant de Brest, ville indocile, rasée/reconstruite, et « revêche à tout engluement dans le pittoresque provincial ». La Ligne bleue est un livre publié en 2019, mais c’est d’abord une intervention picturale urbaine réalisée en juin…

Nuages, atlas de l’impalpable, par les éditions Conspiration

Voici un livre à conseiller d’urgence à toutes les âmes baudelairiennes, amoureuses de formes et d’esprit, Nuages, réédition par les éditions Conspiration (Théodore Lillo) du premier atlas des nuages, pensé, sous format carré – telle la petite collection Notes chez Arnaud Bizalion Editeur -, comme un livre d’art. Conçu à la fin du XIXe siècle…

Un bijou rose et noir, par Anton Delsol, photographe

©Anton Delsol « Entre tant de beautés que partout on peut voir, / Je comprends bien, amis, que le désir balance ; /Mais on voit scintiller en Lola de Valence / Le charme inattendu d’un bijou rose et noir. » (Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal) Depuis plusieurs années, j’aime suivre la façon dont le photographe bordelais Anton…

Déserter, entrer au désert, par Louis Grall, écrivain

C’est un livre où chaque mot compte, et où les adjectifs antéposés inventent un monde où les détails scintillent comme dans une enluminure médiévale. L’histoire d’un homme venu de l’Est ayant trouvé refuge dans l’abbaye de Landévennec (Finistère), et y ayant vécu caché pendant trente ans. L’aventure d’un homme et l’aventure d’une langue, portées par…

Fleurs du Mal, par Charles Baudelaire, et Antoine d’Agata, photographe

©Antoine d’Agata / Magnum Photos « La sottise, l’erreur, le péché, la lésine / Occupent nos esprits et travaillent nos corps, / Et nous alimentons nos aimables remords, / Comme les mendiants nourrissent leur vermine. » Avez-vous remarqué comme les éditions scolaires des Fleurs du Mal, de Charles Baudelaire, sont de plus en plus laides, et/ou outrageusement…

Du sujet du poème, par Arnaud Le Vac, poète, essayiste

Troisième opus aux Editions du Cygne, après On ne part pas (2017) et Reprenons les chemins d’ici (2019), Pour une poétique de la modernité, vers Hugo, Baudelaire, Lautréamont, Rimbaud, Mallarmé, Apollinaire, Breton, Tzara est un manifeste s’adressant à tous, l’auteur plaçant la poésie au cœur de ses préoccupations éthiques en ce qu’elle relève de la…

Petites folies en fioles, par Jean-Pierre Bobillot, nez poète

« A chaque clé suffit son pène. » Dernières répliques avant la sieste [notes sur le risible – II & III], de Jean-Pierre Bobillot, pourrait être une dystopie farcesque, mais c’est mieux que cela, puisque c’est un jeu de réappropriation littéraire survivaliste, une façon de ne pas s’en laisser compter, une énergétique verbale. Il est préférable de…

Comme un rêve de pierre, par Thierry Dumont, photographe

« Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre, / Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour, / Est fait pour inspirer au poète un amour / Eternel et muet ainsi que la matière. » (Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, poème La Beauté) Inventeur de l’érotisme photographique pariétal, Thierry Dumont a…

Une vie ordinaire, par William Cliff, poète

« Cette année-là, j’avais été à la recherche / d’un appartement pour avoir ma vie à moi » Lorsque tout se décompose, Lorsque l’automne est un interminable déclin, Lorsque le dernier amant a franchi la porte du cinquième étage du galetas de Bruxelles, sans espoir de retour, Il y a le vers et les formes fixes, rondeau…