L’Aubrac, pays de Canaan, par Vincent Bengold, photographe

Blanche Aubrac, de Vincent Bengold, est un livre de pierres et de terre, d’herbe rase et de vent, de bovins et de ciels immenses. C’est une totalité de landes, la présence d’une nature souveraine, imposante sans tonitruance. Sous-titrée « Terre promise », Blanche Aubrac est une œuvre de silences, comme on le dit d’une leçon…

Au large de l’Histoire, par Kenneth White, cosmographe (2)

« Conscient de vivre dans un contexte historique marqué par l’historicisme d’un côté et le progressivisme de l’autre, je me suis dit très vite que la géographie, et, au fond de la géographie, la géologie, étaient les disciplines susceptibles d’offrir les bases d’un nouveau terrain. » Un bonheur arrivant rarement seul, les éditions suisses Héros-Limite publient un…

Kenneth White, un diable d’Ecossais cosmographe (1)

Ecossais installé en France depuis plusieurs décennies, Kenneth White est un diable d’homme à l’esprit encyclopédique, adepte d’un gai savoir plongeant ses racines dans le vaste espace caucasien et plus généralement dans l’ensemble des mondes premiers. Sa pensée est uniciste, archipellique, deleuzienne, glissantienne, ou plus simplement poétique s’il s’agit de dépasser par là les fausses…

L’image comme partage et émancipation, par Thomas Bouquin et Grégory Valton, artiste, éditeur

Fondateur de la maison d’édition Paris-Brest Publishing, Grégory Valton s’intéresse à la fragilité heuristique du projet artistique. Son premier livre publié, Le Roc d’Ercé, du Québécois Thomas Bouquin est un ouvrage de peu et pourtant d’importance, un dialogue fin entre deux lieux très éloignés géographiquement, le village d’Ercé en Ariège, et Central Park à New…

De la République des cochons au Grand Dehors, par Kenneth White

Il y a des livres qui immédiatement vous attirent, et que vous ouvrez avec un appétit d’ogre. Lettres aux derniers lettrés de Kenneth White est de ceux-là, qui parient sur le monde ouvert et les idées deleuziennes du flux et du devenir, contre l’atrophie de la pensée, le flou numérique généralisé et la culture en…

Il n’y a pas de terre promise, par Paol Keineg

Nombreux sont les amis du poète et traducteur Paol Keineg à se demander quel peut bien encore être le lien à la Bretagne d’un homme qui écrivit dès son entrée en littérature deux livres majeurs, Le poème du pays qui a faim (Traces, 1967) et Hommes liges des talus en transe (P. J. Oswald, 1969)….

Le solo de cornet des îles gaéliques, Hugh MacDiarmid poète écossais, ou la grande amitié des choses créées

La publication du premier recueil anthologique du poète écossais Hugh MacDiarmid, Un enterrement dans l’île, par les éditions Les Hauts-Fonds est un événement. Considéré en Ecosse comme un poète majeur, très peu nombreux sont les lecteurs de la sphère francophone à le connaître. La superbe traduction du poète Paol Keineg permet aujourd’hui de réparer une…