Cent fois le Mont Fuji, par Hokusai, vieux fou de dessin

Entre 1834 et 1840 sont gravés par Egawa Tomekichi, à partir de dessins composés par Hokusai, les trois volumes du Fugaku Hyakkei – les Cents Vues du Mont Fuji -, œuvre considérée comme le testament artistique du « vieux fou de dessin ». Le Mont Fuji est bien plus qu’une forme à l’horizon, c’est un…

La Muse de Montmartre, une collection d’art Belle Epoque

Qui était-on à la toute fin des Temps modernes, avant que ne pleuvent pour l’éternité des bombes sur les pauvres types de Verdun et du Chemin des Dames ? Qui était-on avant que la fureur ne devienne un ordre mondial ? Comment était l’art, les sensibilités, les lignes et les couleurs à la Belle Epoque…

Casablanca, ville métisse, par Monique Elen et Jean-Louis Cohen, architectes

La nouvelle publication chez Hazan de l’ouvrage de référence, Casablanca, Mythes et figure d’une aventure urbaine, de Monique Elen et Jean-Louis Cohen, paru une première fois en 1998, puis en 2004, va sans nul doute susciter un regain d’enthousiasme pour une recherche remarquable sur la constitution et les formes d’une ville considérée comme un laboratoire…

I am a Man, une décennie de luttes aux Etats-Unis, au moins

Ces images témoignant d’une décennie de luttes (1960-1970) pour les droits civiques dans le sud des Etats-Unis, on ne les verra jamais assez. La haine est un feu couvert, qu’une étincelle (un aboyeur public, un fin stratège, un fait divers, un people fanatisé, une presse effondrée) peut réveiller à tout instant. Aussi aberrante soit-elle, pour…

Du musée comme fabrique du regard à l’ère du matérialisme marchand, par Pascal Griener, historien de l’art

Comment perçoit-on une œuvre d’art ? Comment penser et écrire une histoire culturelle du regard, à la croisée  de la sociologie, de l’histoire, de l’esthétique et des politiques publiques ? Poursuivant les travaux de Francis Haskell, l’historien de l’art Pascal Griener interroge, dans Pour une histoire du regard, livre reprenant une série de cinq conférences données au…

L’architectonique du désir, par Ralph Gibson, photographe

Quel plaisir de remonter à la source de notre regard ! Dans les années 1970 paraissent trois livres majeurs de l’Américain Ralph Gibson, The Somnambulist (1970), Déjà-Vu (1972), Days at Sea (1974), dont l’inventivité visuelle va influencer de façon déterminante la créativité photographique contemporaine, soit la sensation vive d’une surréalité quotidienne, doublée d’une omniprésente sensualité informée…

Dada Africa, ou Dada plus que Dada

Il n’est pas improbable que le mouvement Dada, né en 1916 à Zurich au Cabaret Voltaire, soit pourtant bien en avant de nous-même, et que sa déflagration se fasse d’autant plus ressentir aujourd’hui que l’époque s’enfonce dans le conformisme moral, la force motrice de la bêtise, et l’impossibilité de remettre en question son fondement étroitement…

Monet collectionneur, une aventure de la volupté

Je suis peut-être sensible comme un premier communiant à l’instant du sacrifice (et pourtant), mais lorsque j’ouvre le catalogue consacré à la collection d’œuvres d’art du peintre Claude Monet (exposition à voir actuellement au musée Marmottan), j’ai la chair de poule, tant ce qui s’offre à mes yeux m’apparaît comme un trésor d’intelligence sensible capable…

Denis Roche, la photographie à nulle autre pareille

Denis Roche, poète, photographe, critique, nous manque, pour sa sensibilité, son intelligence aiguë, sa façon de célébrer la vie, les beautés et les mystères de la présence humaine, surtout féminine. Ses images sont en noir et blanc, indiquant une ample profondeur de temps et la substance d’un rêve continu. Ce sont des études dont les…

William Gedney, photographe sensualiste

Grâce soit une nouvelle fois rendue à Gilles Mora pour son travail de recherche et son ambition de passeur tel qu’en rend compte le Pavillon Populaire de Montpellier, lieu d’exposition dont il est le directeur artistique depuis 2011. Il y montre actuellement, en collaboration avec Lisa McCarthy, conservateur aux archives des Arts documentaires de l’université…

La corne acérée du taureau, une iconographie de la corrida, par Ozvan Bottois

Dans un texte intitulé « De la littérature considérée comme une tauromachie » constituant la préface de son maître livre autobiographique, L’Âge d’homme (1939), Michel Leiris écrit : « Ce qui se passe dans le domaine de l’écriture n’est-il pas dénué de valeur si cela reste « esthétique », anodin, dépourvu de sanction, s’il n’y a rien, dans le fait d’écrire une œuvre…