James Joyce, poète

Lorsqu’il poétise, à Dublin, Trieste ou Zurich, le grand James Joyce écrit bref, et élégiaque. Dieu est là, peut-être, dans le simple, parmi les bêtes, plus chaudes qu’âme d’homme irrémédiablement blessé, séparé. Il y a les élans d’amour, et la puissance du vent, « Ô mon enfant de bleu veinée ». « Sous les orties…

Love Streams, une odyssée intime, par Nan Goldin, photographe

Avec les années, la dimension virgilienne de l’œuvre de Nan Goldin s’accroît, s’approfondit, s’intensifie. D’abord connue, célébrée, voire adulée pour sa vision sans fard de sa vie intime et des moments de complicité avec ses amis drag-queens, transsexuels, gays et toxicomanes de Boston, l’œuvre de l’artiste américaine, née en 1953 à Washington, apparaît aujourd’hui davantage…

La mélancolie et la paix, par Ayline Olukman, artiste multimédia

« Mes lèvres bleues dessinent / le sourire que tu recherches // Mon amour. » Née à Strasbourg, ayant vécu et travaillé à New York, l’artiste multimédia Ayline Olukman a construit La mue (Médiapop Editions) dans la beauté des correspondances. La mue, c’est la métamorphose, Ovide, les nymphes, la loi des transformations, mais c’est aussi…

Paul McCartney a les yeux rouges, par Linda McCartney, photographe

Rencontrant Paul McCartney en photographiant les Beatles en 1967, Linda McCarney (1941-1998) eut une carrière de photographe de rock, mais elle est aujourd’hui essentiellement reconnue pour ses polaroïds célébrant la vie quotidienne auprès de son mari et de ses enfants. Sensible aux droits des animaux, à la question du végétarisme et à la condition féminine,…

L’extravagante beauté du Deep South, et le mal, par Sally Mann, photographe

On connaît essentiellement Sally Mann pour son livre sublime Immediate Family paru en 1992, dans lequel la photographe américaine née en 1951 dévoilait sans fausse pudeur sa vie de famille, et le corps nu de ses enfants, entre innocence et approche intuitive de la sexualité. Une ferme de cent soixante hectares, une rivière, des arbres…

Portrait de Gil Rigoulet en photographe élégiaque

Vous connaissez peut-être Gil Rigoulet pour ses photographies princières de la piscine Molitor (Paris) ou ses images prises dans les milieux du rock (Reading 78, Rockabilly 82). Le découvrir aujourd’hui autrement, en poète élégiaque, artiste proustien, renouvelle le plaisir de la fréquentation de son œuvre – immense, multiple, protéiforme. Marie Sepchat, fondatrice de The (M)…

Accéder à la source de l’imaginaire, par le photographe Anton Delsol

Très apprécié sur les réseaux sociaux, le photographe Anton Delsol aime brouiller les pistes, varier les esthétiques, et imaginer des univers fictionnels, où les femmes – ce sont toujours des modèles non-professionnelles – sont tout à la fois proies fascinantes, papillons de nuits, et maîtresses d’un jeu où leur Pygmalion ne craint pas d’être déstabilisé….

Prends garde, ô vagabond, par Jim Harrison

Acheter L’Eclipse de lune de Davenport sur le site leslibraires.fr On peut difficilement tricher avec la poésie. Se perçoit immédiatement s’il s’agit de l’œuvre d’une vie, ou non. Morceaux de vide, écorces flottantes, peaux de jaguars tachetés, les poèmes de Jim Harrison sont des petites évidences interrogatives. Pratiquant assidûment le zen, après avoir été « étouffé…

Milo, fleur du mal, par le photographe Nicolas Comment

Avec MILO, Songbook, le photographe et chanteur Nicolas Comment – être un homme utile lui a toujours paru quelque chose de bien hideux – frappe une nouvelle fois très fort, en élégance, appel de la chair, délicatesse formelle. Livre en cinquante images (de Milo, sa muse), quatre paysages, une nature morte et vingt-huit chansons (paroles…

Apprendre à vivre enfin, Cy Twombly, peintre des jouissances colorées

Nourri de culture classique – mythologies, littératures gréco-latines, poésie romantique et symboliste – et d’histoire des différents mouvements ayant construit son art, le peintre, photographe et sculpteur américain Cy Twombly (1928-2011) est un artiste d’autant plus précieux aujourd’hui que l’amnésie prolifère et que la noblesse d’esprit s’éloigne de notre temps à une vitesse vertigineuse. Charles…

Vérité des ruines, ruines de la vérité, par Muriel Pic

Ouvre l’œil, ne chante pas. (Hans Magnus Enzensberger) Ainsi s’ouvre le livre de Muriel Pic, Elégies documentaires, que les éditions Macula publient actuellement, dans une nouvelle collection dirigée par Jean-Christophe Bailly, « Opus incertum », ouverte au vertige de la multiplication technique des images, à la fiction, et à la prolifération des hypothèses interprétatives. Ouvrir l’œil et…