Un geste pour rien, par Eric Rondepierre, photographe plasticien et Huron

« Du Possible, sinon j’étouffe ! » (Proust/Eric Rondepierre) Voici enfin, parmi la marée des insignifiances et livres fabriqués sans nécessité, un ouvrage créant un trou dans le trou, parce qu’il fait penser, que sa phrase est subtile sans se rengorger de préciosité, et qu’il a fourbi ses armes dans la méditation ininterrompue des textes…

Défense des irréguliers, Les Cahiers de Tinbad, par Guillaume Basquin

« C’est bien Vertov qui fut le plus convaincant des activistes du communisme réel ; mais c’est Céline qui fut notre Molière du XXe siècle : il démasqua toutes les tartuferies ; son délire fut aussi un immense éclat de rire ; et sa pitié pour l’homme fut universelle, quoiqu’on en dise aujourd’hui pour empêcher…

Stratégies de la pénombre, Possession immédiate, volume IX

Avançant vers des horizons sans cesse mouvants, la revue Possession immédiate s’impose comme un espace de liberté devenu très rare aujourd’hui. Recherchant les pulsations de vie partout où celle-ci se présente, de préférence loin des humains suffrages devenus mortifères, la revue de John Jefferson Selve et de ses beaux amis lance pour son neuvième numéro…

L’ordre du désordre, She’s Lost Control, par le collectif Tendance Floue et Charlotte Guy, éditrice

La seconde livraison du projet « She’s Lost Control », conçu par Charlotte Guy, fondatrice de la maison d’édition Charlotte sometimes, est un travail radical issu d’une recomposition très rock des archives de l’agence Tendance Floue. L’ambition de ce petit livre imprimé selon le procédé risographique est d’être un objet à la fois fragile et percutant, clandestin…

F.I.J., Fixe l’Image Juste, par Eric Rondepierre

Comme dans la série D.S.L., les images de la série F.I.J. d’Eric Rondepierre sont des reprises de vue de photogrammes de film captés à travers le prisme de la télévision numérique (films de Truffaut, Allen, Polanski, etc.). Ce sont d’abord des prises d’écran d’ordinateur puis des agrandissements sans retouche de l’image capturée. Contrairement au Précis de…

Bad news from the plafond, par Jules Vipaldo, poète et dératiseur

Vous me l’accorderez, un ouvrage commençant par « Ne pas confondre « souriquois » (nation indienne de l’Amérique du nord) avec « souriquois » (qui appartient à la souris / qui tient de la souris, dont ce texte) » ne peut pas être totalement raté. Bien plus, il est jubilatoire. Son titre, Le Banquet de plafond (éditions Tinbad, 2017), en dit la…

De la vie rêvée des Lolitas, par Carole Bellaïche et Alain Bergala

Les jeunes filles, quand elles vous regardent sans ciller, sont très intimidantes, ayant le pouvoir de vous faire croire à leur innocence. Les jeunes filles sont criminelles, lorsqu’elles se fardent afin de vous séduire, et qu’elles savent qu’elles auront sans mal ce qu’elles veulent, non pas votre corps, c’est trop facile, mais la chute de…

Nove sed non nova, la manière est nouvelle, pas la matière, par Halogénure, revue de photographie aléatoire

Sur le petit front des revues de photographie, l’apparition d’Halogènure est une excellente nouvelle. Revue franco-belge, Halogénure axe sa spécificité sur la pratique des procédés photographiques analogiques et alternatifs. Voici un extrait de sa profession de foi : « Nous encourageons toutes les formes d’expériences, d’échanges et d’hybridations, du moment qu’elles sont créatrices de sens et…

L’apaisement, mais follement, par la revue Possession Immédiate

    « … je sortais de la guerre doucement gâteux, peut-être bien, à la manière de ces splendides idiots de village… » La phrase est de Jacques Vaché, mais elle pourrait désigner le projet moral du dernier numéro de la revue Possession Immédiate : sortir de la guerre, peut-être plus idiots, moins idiots, idiots, à la façon…

Une lecture d’images, par Eric Rondepierre

A l’occasion de son exposition intitulée Confidential Report à la galerie Le Bleu du ciel (17 février – 22 avril 2017) à Lyon, j’ai proposé à Eric Rondepierre de choisir cinq images, et de se livrer au jeu du commentaire libre. Grand merci à lui pour avoir accepté avec autant d’enthousiasme, de pertinence, et de…