L’image fantôme, par Michaël Duperrin, photographe

J’ai découvert l’œuvre de Michaël Duperrin avec le superbe Odysseus, L’autre monde (sun/sun édition, 2019), livre méditerranéen reprenant le chemin d’errance du héros grec. Construisant ses livres comme on plonge dans l’immémorial pour y rencontrer des fantômes et la source même de notre être au monde, Michaël Duperrin travaille avec les ombres, les passions enfouies,…

Architecture, la forme d’une prière, par Hiroshi Sugimoto, photographe

Architecture de Hiroshi Sugimoto est le quatrième ouvrage d’une série de cinq titres, Dioramas (2014), Seascapes (2015), Theaters (2016) et Lightning Fiels, que les éditions Xavier Barral publient pour la première fois en français et dans une version augmentée. L’entreprise est exaltante, tant l’œuvre du célèbre architecte et photographe japonais est éblouissante, mais aussi presque…

Les saisons d’une aubette, par Etienne Buyse, photographe

Tout fuit, tout flue, tout échappe. Heureusement, pour arrêter Chronos, il y a l’art, qui relève de l’Aiôn, d’un instant considéré comme totalité et infini. Pour photographier la merveille dans l’attente, Etienne Buyse a imaginé de placer son appareil de vision derrière une aubette à la vitre opalescente (merci à Anne Norman pour la justesse…

Le tremblement en photographie, une morale, par Caroline Bénichou, auteure, commissaire d’exposition

En conversant avec Caroline Bénichou, j’ai souhaité revenir sur un événement majeur actuellement en cours au Musée du Botanique de Bruxelles, l’exposition Eyes Wild Open (catalogue éponyme chez André Frère), montée par Marie Sordat. Consacrée à l’histoire de « la photographie qui tremble », cette exposition révèle que, loin de n’être qu’une révolte contre les pères (Cartier-Bresson…

Le tremblement délicat du monde, par Emmanuelle Gabory, photographe

Découvert presque par hasard, le livre d’Emmanuelle Gabory, à Tanger tout va bien… m’a immédiatement ému. Composé de silences, d’images très délicates, tremblées ou pas, construisant un climat envoûtant, cet ouvrage écrit le jour, mais composé pour une grande part la nuit à l’objectif, s’offre comme une succession de seuils, de points de passages, de…

A mon seul désir, par le photographe Christopher de Béthune

Knights in white satin, de Christopher de Béthune, est un livre de nuits et d’aubes, de solitude, d’amour et de dérives urbaines. Ecrit en lettres gothiques, le titre de ce beau livre d’expériences en noir et blanc trashé laisse augurer tout un monde de ruines et de d’éblouissements, de nudités rugueuses et de superbes combats….