Imaginez un banquet, par Lauren Malka, philosophe

« Ma seule affaire, c’est en effet d’aller par les rues pour vous persuader, jeunes et vieux, de ne vous préoccuper ni de votre corps ni de votre fortune aussi passionnément que de votre âme, pour la rendre aussi bonne que possible ; oui, ma tâche est de vous dire que la fortune ne fait…

Dégeler la parole, Gérard Berréby, éditeur et poète

Pour Gérard Berréby, recherchant la métaphore qui synthétisera une situation, happant çà et là des bribes de phrases, dans une conversation entendue, dans un livre, la poésie n’est pas une activité secondaire de son métier d’éditeur – il est le patron des éditions Allia -, mais la façon la plus juste d’être au monde, ….

De la littérature irréméable, par Michel Surya et Mathilde Girard

Défense d’écrire aura probablement peu de lecteurs, pourtant quel livre ! Eloge de la littérature irréméable, cet ouvrage est une conversation entre Michel Surya, écrivain, éditeur, directeur de la revue Lignes, et Mathilde Girard, philosophe et psychanalyste, dont la présence dans le champ des idées et de la sensibilité se fait de plus en plus délicieuse…

D’un usage inattendu des gratte-ciels, par Hannah Arendt, réfugiée

« Pour la première fois, l’histoire du judaïsme n’est pas séparée mais étroitement liée à celle de toutes les nations. Le principe de bon accord entre les peuples européens a été rompu dès lors qu’ils ont permis que leur membre le plus faible soit exclu et persécuté. » Il y a au cœur de la réflexion de…

Témoigner pour les témoins, par Georges Didi-Huberman et Niki Giannari

« Manifestement, personne ne veut savoir que l’histoire contemporaine a engendré un nouveau type d’être humain – ceux qui ont été envoyés dans les camps de concentration par leurs ennemis, et dans les camps d’internement par leurs amis. » (Hannah Arendt) Passer, quoi qu’il en coûte est encore une fois un livre important, et de haute sensibilité,…

Un chœur pour calmer l’impuissance et l’absence, Du politique par Frank Smith

“Anthologie de voix” juxtaposées, Choeurs politiques, du poète Frank Smith (éditions de L’Attente) est une sorte de théâtre neuf, un ensemble de mondes en sujets, la constitution d’un espace entre des vivants qui parlent en exposant, dans la nudité d’une relation sans hiérarchie, leurs phrases brisées, blessées, relevées. Puissance de joie, la révolution est acte…

Nathalie Sarraute aux Etats-Unis, un roman nouveau

En 1964, alors que son quatrième roman vient de paraître en anglais (Les Fruits d’or), Nathalie Sarraute est invitée à donner un cycle de conférences aux Etats-Unis. Son mari, avocat au barreau de Paris, ne peut pas l’accompagner. Vingt-quatre lettres du « petit Fox » à son cher « Chien Loup » pallieront l’absence. Ayant attendu longtemps qu’advienne une…

Anatole France mdr ta race, six mois en France, par Jérôme Ferrari

Vivant désormais en Corse, après quelques années de vagabondages du côté du golfe Persique, l’écrivain et philosophe Jérôme Ferrari, prix Goncourt 2012 pour Le Sermon sur la chute de Rome, ne distingue pas la pratique de la pensée de celle de la littérature, dont la dimension politique, par-delà le conte, est chez lui évidente. Recueil…

Champs de bataille, par Yan Morvan, un livre religieux

Généralement connu pour son travail de reporter (Le photojournalisme, Contrejour, 1994) et ses livres sur les gangs (Le Cuir et le baston, Ailleurs, 1976 ; Gang, Marval, 2000 ; Gangs Story, La Manufacture de livres, 2012), Yan Morvan surprend avec Champs de bataille (Photosynthèses, 2015). Livre monumental (430 images, plusieurs kilos), Champs de bataille fait…

Psychanalyse du fanatisme

Du fanatisme, le psychanalyste Gérard Haddad connaît les tours et détours, qui fut stalinien intransigeant, heureusement sauvé par Jacques Lacan – lire Le jour où Lacan m’a adopté (Grasset, 2002). Son dernier essai, Dans la main droite de Dieu, développe ainsi une réflexion concernant la genèse d’une maladie contemporaine à tendance proliférante, analysant avec clarté…

Rosa est sans pourquoi, hantises nazies et écritures du mal

En 1988, le philosophe allemand Günther Anders écrivait, dans sa deuxième lettre ouverte à Klaus Eichmann, fils du planificateur de la Solution finale, Adolf Eichmann, à propos d’une époque où prolifèrent les révisionnistes : « Ici, en Europe, il y en a en tout cas des millions qui, gênés par le nom d’Auschwitz, demandent impatiemment, en…