L’or du temps et les souvenirs absents, par Carolle Bénitah, artiste plasticienne

Tout fuit, disparaît, s’évanouit, est englouti par le fleuve du temps. Tout revient à l’informe, à l’inconnu, à l’invisible, mais il y a, Janus Bifrons, les artistes, enchanteurs pourrissants, ou embaumeurs merveilleux. Avec Jamais je ne t’oublierai, magnifiquement édité par L’Artière sous forme d’album à spirales de format carré, Carolle Bénitah poursuit son grand œuvre…

Les barricades mystérieuses, par Jérémie Lenoir, photographe

Ce pourrait être une peinture inédite de Hans Hartung, Antoni Tàpies, ou Gerhard Richter, mais il s’agit de paysages photographiés depuis un hélicoptère par Jérémie Lenoir. Trente vues sidérantes de notre Terre-Mère, la Pachamama, réduite à des formes géométriques, abstraites, ordonnées selon une logique échappant d’abord à la pensée raisonnée, à Las Vegas, Guitrancourt, Anvers,…

Le génie des formes, par Eric Tabuchi, photographe

L’homme et ses symboles n’est pas le livre le plus connu de Carl Gustav Jung, qui établit son plan à 83 ans et le termina dix jours avant sa mort, la rédaction en étant collective. La thèse en est simple : l’être humain ne peut s’accomplir vraiment que s’il a une connaissance précise de sa…

Métamorphoses en cours, par la poétesse Sylvie Nève, amie des bêtes

Vous me l’accorderez, un livre commençant par « C’est en écrivant que l’on devient écrevisse » (Hans Arp) est un drôle de zèbre. Donner la parole aux esprits animaux dessous notre peau, tel est l’objet de l’Abêtcédaire de la poétesse Sylvie Nève, trente-huitième publication de l’Arche de Noé brestoise Les Hauts-Fonds. Certains se réveillent cancrelat…

Immortelle est la beauté, une journée avec Philippe Sollers

« L’avantage d’être l’ami d’une musicienne, c’est un afflux d’intervalles dans les relations. » Je reçois beaucoup de livres, que j’écarte parfois, de plus en plus souvent, très vite. Trop de formalisme, trop de complaisance dans la noirceur, trop d’ego, trop de confusions, trop de bavardages, trop peu de pensée. Il me faut de la liberté, de…

Le prix de l’écriture, par Pierre Bergounioux et Jean-Paul Michel

« On est désormais deux grands garçons qui n’ont plus rien à foutre du plus-que-parfait du subjonctif. » Dans ses journaux intitulés Carnets de notes (trente-cinq années disponibles chez Verdier en quatre gros volumes), dans ses essais (Le style comme expérience, L’Olivier, 2013), dans ses entretiens (Où est le passé, avec Michel Gribinski, L’Olivier, 2007), Pierre Bergounioux…

Change plus vite que le cœur, par Sandrine Marc, photographe

Réalisé de façon très artisanale, mais avec beaucoup de professionnalisme et de soin, Change plus vite que le cœur est un ouvrage de la photographe Sandrine Marc issu de déambulations urbaines. En ces pages, la ville apparaît comme un territoire aussi minéral que mouvant, un ensemble fourmillant de signes inaperçus. Travaillant le jeu des analogies…

L’antijudaïsme n’est pas l’antisémitisme, par Anthony Stadlen, Daseinanalyste, et Juif – à propos de Martin Heidegger, et de la faisance relevant de la pensée calculante (2)

Pascal David, philosophe, traducteur, grand connaisseur de la pensée de Martin Heidegger (lire l’entretien…) m’a transmis ce texte très important d’Anthony Satdlen, enseignant, psychothérapeute, seul et unique représentant de la Daseinanalyse au Royaume-Uni, et à ce titre éminent spécialiste du philosophe allemand. Il est aussi Juif, membre du consistoire de la synagogue à laquelle il…

La pensée du mythe, contre la castration de l’intellect, par Walter Friedrich Otto, et Pascal David

C’est à l’initiative de Pascal David, philosophe et traducteur, qu’ont été rassemblés sous le titre générique d’Essais sur le mythe quatre textes courts consacrés par le philologue allemand Walter Friedrich Otto à la pensée mythique. La nouvelle publication aux éditions Allia de cet ouvrage, dans une traduction remaniée, est un événement, tant nous peinons parfois…