Le parti pris des paysages, par Beatrix von Conta, photographe

Glissement de terrain est un titre qui m’enchante, parce qu’il me fait penser à celui du film d’Alain Robbe-Grillet, Glissements progressifs du plaisir (1974), œuvre librement inspirée de La Sorcière de Jules Michelet (1862) mettant en scène une succession de décalages, rapprochant la réalité des fantasmes, et qu’il appartient au vocabulaire des géographes. Entre observation…

La réinvention du lieu, par Azimut, projet du collectif Tendance Floue (3)

Le paysage est loin de n’être que pure extériorité. Bien au contraire, il se pratique, se vit, s’expérimente, entre accueil et résistance, rejet et appel. Les dériveurs du collectif Tendance Floue l’ont bien compris, qui depuis Montreuil se relaient pour retrouver par les pieds un état de disponibilité à ce qui est, ou arrive. Le…

Une identité de paysages, par le photographe Richard Volante, et le philosophe Michel Onfray

Correspondances est une exposition de Richard Volante organisée à l’occasion de la résidence photographique Images en Baie, comprenant une cinquantaine d’images de grand format réparties entre neuf communes de la baie du Mont-Saint-Michel, Genêts, Pontorson, Beauvoir, Saint-Quentin-sur-le-Homme, Sartilly, Précey, Ducey, Avranches, Mont-Saint-Michel. Ce sont des diptyques exposés en plein air, des dialogues entre des habitants…

La structure inconsciente du mouvement, par le philosophe Bruno Traversi (partie 1)

Chercheur associé à l’université Paris Descartes et à la SFPA (Société Française de Psychologie Analytique), docteur en philosophie, Bruno Traversi, par ailleurs enseignant d’aïkido, explore la structure inconsciente du mouvement à partir des écrits de Plotin, de la correspondance entre le psychologue C.G. Jung et le physicien Wolfgang Pauli, et des pensées du Japonais Morihei…

Du village comme mise en scène, par le photographe Pascal Grimaud

Le temps présent, de Pascal Grimaud, est un travail troublant sur un territoire situé entre quelques communes des Bouches-du-Rhône. Y sourd une inquiétante étrangeté, entre reconnaissance évidente du pays de l’enfance, et falsification des apparences. Le village peut aussi être un artefact, quand on y fantasme un lieu d’authenticité, une sorte de doublure où les…