Les territoires de solitude, par François Deladerrière, photographe

Il y a dans le travail photographique de François Deladerrière comme un exil à la fois doux et inquiet, porté par un soupçon concernant ce qu’offre de visible la réalité. Ses images sont davantage des cosa mentale évoquant des scènes de ruine, des fictions construisant un doute, qu’une servile reproduction d’un monde apparemment stable. Le…

Portrait de Gil Rigoulet en photographe élégiaque

Vous connaissez peut-être Gil Rigoulet pour ses photographies princières de la piscine Molitor (Paris) ou ses images prises dans les milieux du rock (Reading 78, Rockabilly 82). Le découvrir aujourd’hui autrement, en poète élégiaque, artiste proustien, renouvelle le plaisir de la fréquentation de son œuvre – immense, multiple, protéiforme. Marie Sepchat, fondatrice de The (M)…

La légende Chardin, par Marc Pautrel

Marc Pautrel pratique un genre de littérature empathique à la fois très intelligent et agréable à lire. Après un texte consacré à Pascal (Une jeunesse de Blaise Pascal, Gallimard, 2016), le voici en communion avec un autre génie, Jean-Siméon Chardin, peintre du roi, membre éminent de l’Académie royale de peinture et de sculpture. A la…

L’heure du loup, par la photographe Aurélia Frey (1)

Il y a dans la poétique photographique d’Aurélia Frey une recherche d’atemporalité et de solitude très précieuses en notre époque de bavardage continuel et de lumières aveuglantes. Apprendre à voir dans le noir, ne pas craindre de se perdre, accueillir la présence de ce qui approche, sont des attitudes physiques, mais avant tout morales. Aurélia…

L’insurrection de la pudeur, par le photographe sud-africain Pieter Hugo

Pieter Hugo est un colosse, dont les images sont chaque fois des chocs visuels, parce qu’elles vous regardent sans ciller, et que la franchise effraie quand elle n’attend pas de réponse. Pierre Bessard, qui est son ami, lui consacre un ouvrage, intitulé de façon tendrement ironique Flat noodle soup talk, où les visages qui vous…

La beauté du dévoilement, par le photographe Jean-Claude Bélégou (1)

Artiste classique, c’est-à-dire travaillant de l’intérieur de l’histoire de l’art, dans une tension permanente entre tradition et révolution, Jean-Claude Bélégou se dresse contre la vulgarité contemporaine de la fabrication et de l’usage des images. Faisant de la rencontre de ses modèles – le plus souvent nus – un moment privilégié d’échange d’intimité (don/contre-don), le désir…