La photographie, buvard de mots et de rêves, par Claire Jolin et Hervé Scialdo

Certains jours sont fastueux où vous recevez par la poste la surprise de livres dont vous savez immédiatement que vous allez pouvoir entrer en amitié et dialogue avec eux. Ainsi se présente à vous Fensch, de Claire Jolin (photographies) & Hervé Scialdo (poèmes), publié aux éditions Orange Claire, deuxième titre d’une jeune maison fondée par…

Welcome to Twin Peaks, and Patate’s land, par Brian Griffin, photographe

Spud, de Brian Griffin, photographe né à Birmingham en 1948, est une série troublante et sophistiquée (livre éponyme chez Filigranes Editions) constituée à l’issue d’une résidence de création à Béthune, mêlant pommes de terre (la gigantesque usine McCain et ses 1700 tonnes de frites industrielles quotidiennes), champs de batailles de la Première Guerre mondiale (pertes…

Lecture d’Erri De Luca, par Henri Godard, critique

« Je contraindrai la vie à être dans les livres, d’abord la mienne, de force, puis les autres sur invitation. » Considérant l’effondrement actuel de la critique littéraire, Henri Godard, éminent spécialiste de Louis-Ferdinand Céline, André Malraux, Louis Guilloux, Raymond Queneau et Jean Giono, a décidé de lire l’écrivain italien Erri De Luca en intégralité, et de…

Gabriel Gauny, ouvrier mangeur d’idées, par le philosophe Jacques Rancière

« Ma misérable éducation, rétive par instinct et pauvre de mémoire, laisse courir ses syntaxes séditieuses comme une  bande de vandales poursuivis par la loi. Mais déchirez la superficie de roman pour entrer dans ses pénétrations. Peut-être que vos désirs y rencontreront des amis intérieurs et souriront aux espérances ascétiques, aux lointaines aspirations de notre âme…

Au nom du peuple, par Victor Horta, et Nicole Malinconi

Si la Maison du Peuple bâtie en 1896 par Victor Horta dans le quartier des Marolles à Bruxelles, à deux pas du centre historique, n’a vécu que soixante-cinq ans, remplacée par un immeuble et une tour « jaunâtre » de vingt-six étages, c’est peut-être que les plus beaux rêves, pour ne pas s’altérer, doivent avoir l’audace de…

Frapper contre la coquille, par la philosophe Simone Weil, aimée de Dieu

Dans le flux des livres qui arrivent chaque jour, certains titres, certains noms vous arrêtent immédiatement, comme une possibilité d’espoir, d’éveil, d’apaisement. Ainsi celui de la philosophe Simone Weil, dont la vie fut si absolue qu’elle la perdît en août 1943, à Londres, à trente-quatre ans, après avoir rejoint la France libre du Général de…