De la photographie comme art, par Gustave Le Gray, précurseur

Au début du Second Empire, Gustave Le Gray (1820-1884), plus jeune de quelques années que Nicéphore Niépce et Louis Daguerre, connaît un succès exceptionnel, avant de devoir quitter la France en 1859 pour l’Egypte, sous le poids des dettes. Inventeur de procédés remarquables (notamment le collodion sur verre et le négatif sur papier ciré sec),…

Gare au gorille, par Clémentine Schneidermann, photographe

© Clémentine Schneidermann Clémentine Schneidermann est une jeune artiste très douée, choisie par le festival ImageSingulières pour photographier, à sa façon poétique et délicatement documentaire, la ville de Sète. Inscrivant son regard et ses pas dans ceux de Georges Brassens, rencontrant ses amis et ses sosies, se rendant dans ses lieux favoris, la photographe vivant…

Sète, la déréliction d’une planète inconnue, par Vanessa Winship

Aucun folklore sétois dans le volume que l’Anglaise Vanessa Winship consacre à la ville sise entre l’étang de Thau et la mer Méditerranée, Sète #19, mais la poursuite d’une œuvre exigeante – voir les ouvrages Schwarzes Meer (2007), Sweet Nothings (2008), she dances on Jackson (2013) et And Time Folds (2018) -, se déployant aux…

L’appel à l’acte de l’écriture, par Patti Smith, voyageuse du multivers

« Une joie particulière accompagne la météo, clémente, une légèreté appréciable à laquelle je succombe facilement. J’entre dans l’église de Saint-Germain où des garçons sont en train de chanter. Une communion peut-être. Il y a dans l’air un enchantement solennel et j’éprouve le désir familier de recevoir le corps du Christ, mais je ne me joins…

Quelques heures à l’hôtel, par Gilles Favier, photographe

On connaît peut-être, sûrement, le travail de photoreporter de Gilles Favier, notamment sur Belfast et sur Koko, un village du Bénin victime de la traite négrière. Mais le directeur artistique du festival sétois ImagesSingulières possède aussi une œuvre plus intime, la série One Star Hôtel effectuée avec des inconnu(e)s dans des hôtels bon marché. Rencontrant ses…

Belfast, la persistance des murs, par Gilles Favier, photographe

Pour le photographe Gilles Favier, aujourd’hui directeur artistique du festival sétois ImagesSingulières, la rencontre en 1981 de Christian Caujolle, créateur et responsable du service photo du journal Libération, fut déterminante. La galerie Clémentine de la Ferronnière (Paris) lui offre aujourd’hui un bel accrochage (doublé d’un livre percutant) d’un travail au long cours mené à Belfast,…

Sète, des visages, des lumières et des gestes, par Anne Rearick, photographe

Les Sétois ont de la chance, qui chaque année depuis dix ans découvrent leur ville différemment sous l’œil d’un photographe internationalement reconnu. Porté par la structure associative CéTàVOIR, et les éditions marseillaises Le bec en l’air, ce projet au long cours a pris en 2017 le nom d’Anne Rearick, artiste enseignant la photographie et le…

Une saison française, portraits d’adolescents, par Patrice Terraz, photographe

Issu d’une résidence à Corbeil-Essonnes initiée par le festival L’œil Urbain, Californy est un voyage photographique de Patrice Terraz au pays de la jeunesse de France, vive, multicolore, excessive, mélancolique, indignée, inquiète, sublime de vitalité. Le premier état de la politique est ainsi le corps lorsqu’il éclate de présence, solaire ou noire, et rentre en…

France, portraits photographiques d’un pays vivant

Publié en pleine période électorale, le livre La France vue d’ici est un projet très ambitieux, dont le but est d’établir, sans dogmatisme ou orientation idéologique, un portrait photographique éclaté, surprenant, inquiétant, douloureux, magnifique, d’un pays aussi familier qu’inconnu, peut-être, pour ses habitants eux-mêmes. Livre politique en ce qu’il cherche à montrer ce qu’est un…

Gilles Mora, passeur de photographies

Photographe, commissaire d’expositions, historien de l’art, directeur artistique du Pavillon Populaire de Montpellier, Gilles Mora est un grand passeur de photographies. Fondateur en 1981 avec quelques amis remarquables (Denis Roche, Bernard Plossu, Claude Nori) de la revue Les Cahiers de la photographie, Gilles Mora ne se laisse pas guider ses émotions esthétiques par la mode…