Des oiseaux, au théâtre de l’inconscient, par Roger Ballen, photographe

Airborne, 2013 © Roger Ballen « Quelle terrible réalité les oiseaux voient-ils du haut du ciel ? » (Roger Ballen) Treizième volume aux éditions Atelier EXB de la collection « Des oiseaux », créée par Xavier Barral, l’ouvrage de Roger Ballen est le plus surréalisant et fantastique de tous. Mettant en scène ses visions d’une imagination terrible, l’artiste vivant et…

Nadja, ses yeux de fougère, par André Breton, et Martine Chapin, écrivains

« Pour André Breton et ses amis surréalistes, le sentiment demeure pourtant que c’est dans la rencontre que sonne l’Heure et se profile la Merveille. » (Georges Sebbag) Dans l’esprit des précédents et très beaux catalogues d’exposition consacrés à une œuvre littéraire (Salammbô, Giono, Joris-Karl Huysmans, Genet), les éditions Gallimard publient, sous la direction de Sylvain Amic…

Ecrire, à perdre la tête, par Michel Leiris

« l’érotisme « épouvantable en même temps que si beau », tel qu’il m’apparaît : je ne puis plus penser à des seins, à des gestes érotiques sans avoir envie de pleurer. Tant de candeur, tant d’espoir pour en arriver là ! Quelle mécanique ! Haine de ma mère… Pourquoi – jamais – n’ai-je été réellement amoureux » (Michel Leiris, 29 janvier…

Paris bifrons, par Jean-Christophe Bailly, écrivain

« Je me souviens d’avoir été assez tard alerté par une musique qui me sembla extraordinaire, c’était celle d’une kora et elle venait d’une radio ornée de lumières clignotantes accrochée à une bicyclette qui s’en allait dans la nuit : ce que le récit africain de cette musique mandingue ouvrait dans Paris c’était bien sûr la signature…

Complices de l’ombre, André Breton et Jean Paulhan, écrivains

« Aragon s’excuserait de sa note hâtive. Comme moi c’est à Rimbaud qu’il fait remonter toutes ses grandes émotions en art. » (André Breton) Il y a entre André Breton et Jean Paulhan un profond respect intellectuel, doublé d’une méfiance du premier envers les institutions, soucieux cependant de s’assurer une reconnaissance. Leur correspondance – 160 lettres allant…

Un traité moderne d’angéologie, par Nathalie Amand, photographe

©Nathalie Amand Il y a le paraître selon le jésuite Baltasar Gracian, le parlêtre du docteur Jacques Lacan, et le parêtre de Nathalie Amand, soit une manière d’entrer au paradis en traversant parures et paravents protégeant notre corps. Dès l’origine, la photographie a partie liée avec l’obscénité, l’exhibition, la pornographie. Est-il possible, lorsque l’on connaît…

Piero di Cosimo et David, briseurs de barrières, par Alain Jouffroy, poète, essayiste, critique d’art

Simonetta Vespucci, vers 1490, Piero di Cosimo Il n’y aurait pas L’Intervalle sans le formidable exemple d’Alain Jouffroy, son énergie, ses dizaines de monographies, sa façon de constituer des collectifs informels dans le vaste domaine des sens et de l’Externet, sa défense de l’explosante-fixe de la poésie, son individualisme révolutionnaire. L’Atelier contemporain republie aujourd’hui deux…

La figure de proue du temps, par Gérard Macé, écrivain

L’aube, Normandie 2017, huile sur toile 70 x 130 cm ©Stanislas Bouvier « certains soirs je suis la proie d’apparitions / qui me précèdent dans le sommeil / avant de retourner dans leur trou noir. » Qu’il exploite ou non ses capacités verbales, le poète est un initié. Ce peut être un enfant un peu étrange et solitaire,…

Du rire majeur, par Joan Fontcuberta, photographe

© Joan Fontcuberta Né en 1955 Barcelone, Joan Fontcuberta est un maître dans l’art de la manipulation des images, et de la dénonciation de son mentir-vrai. La photographie est pour lui perfide, mensonge, tromperie. Il faut la prendre pour ce qu’elle est d’abord, une fiction, un happeau pour les oiseaux frivoles que nous sommes. Fontcuberta…

Paris, organisme vivant, par Eric Hazan, écrivain

Il est trop facile de verser dans la délectation morose à propos d’un Paris qui fut mais qui n’est plus, ou si peu. Le Paris de Villon, des Lumières et des barricades. Le Paris du peuple éduqué, phare du monde libre. Ce n’est pas faux, mais c’est aussi très peu vrai. Mieux vaut avec Eric…

Labarthe sur le vif, à propos du film Bataille à perte de vue

© Anne-Lise Broyer Bataille à perte de vue, du cinéaste et critique hors-norme André S. Labarthe (1931-2018), est l’un des films phares de la collection « Un siècle d’écrivains », série de 257 documentaires de 52 minutes consacrés à des écrivains du XXe siècle dirigée et présentée par le journaliste Bernard Rapp et la réalisatrice Florence Mauro,…