Georgia on my mind, par Ljubisa Danilovic, photographe

Se déplaçant sans cesse et parlant le croate comme personne, Ljubisa Danilovic est photographe, membre du collectif Tendance Floue, mais c’est aussi le nom d’un homonyme ayant vécu il y a plus de cent ans. Georgia, publié par David Fourré aux éditions Lamaindonne, est l’histoire de ce double, de cet autre lui-même, dont le destin…

Graines, un voyage astral, par Thierry Ardouin, photographe

« Dans mon jardin, un jeune noyer pousse à l’abri d’une pierre plate. Une noix y a été cachée, puis oubliée. La naissance des noyers épars loin de l’arbre mère résulte du travail classique du pic épeiche énervé ou d’un écureuil précautionneux mais distrait, l’un et l’autre finissant par faire tomber la graine et par passer…

Fragiles, notre plus grande force, par le collectif Tendance Floue

Flore-Aël Surun, série Les Quatre Directions ©Tendance Floue/ Éditions Textuel « Pour eux, comme pour nous, tout ne tient qu’à un fil. » (Wajdi Mouawad) S’avancer nu face au pouvoir. Ne rien lui devoir, pas même sa férocité. Ne rien craindre, si ce n’est de manquer le courage de la vulnérabilité. Projet du collectif Tendance Floue, Fragiles…

Carnets du sous-sol, par Julie Hascoët, photographe

©Julie Hascoët Echapper aux radars, échapper aux ondes, échapper à l’omnivoyance. Passer par les failles, les anfractuosités, chercher à rejoindre les souterrains, les galeries obscures, les sous-sols visités par les seuls initiés. Connaître l’invisible, rendre des cultes à des dieux païens oubliés, se laisser avaler et recracher par une mémoire bien plus vaste que soi….

Une beauté revancharde, Marseille, par Yohanne Lamoulère, photographe

Cheyreen ©Yohanne Lamoulère / Tendance Floue Photographe vivant dans les quartiers Nord de Marseille, Yohanne Lamoulère témoigne par son travail au long cours de la mutation d’une ville dont le passé populaire est devenu un argument publicitaire pour les promoteurs immobiliers vendant du rêve de fraternité sur les décombres de l’Etat social. Fait de partages,…

The Fault, cosa mentale, par Grégoire Eloy, photographe

Consacré à la faille de Balmuccia en Italie, datant de 250 millions d’années, trace fossilisée d’un séisme de magnitude supérieur à 6 sur l’échelle de Richter – remontée à la surface à l’occasion de la formation des Alpes -, The Fault, de Grégoire Eloy, est une œuvre cartographique étonnante et puissante de ce phénomène géologique…

Joue-la comme Saint-Ouen-sur-Seine, par Meyer et Denis Bourges, photographes

© Meyer / Tendance Floue N’en déplaise aux grincheux discréditant le football pour sa marchandisation excessive, et la prégnance de la logique capitaliste dans les stades et les esprits, ce sport reste fabuleux. Opium du peuple ? C’est, dans les clubs refusant de plus en plus toute forme de discrimination, plutôt une école de la vie,…

Treize fois Alain Willaume, photographe

La photographie révèle au suprême son génie lorsqu’elle saisit, presque malgré elle, par les moyens de l’inconscient technique, un ordre de réalité que l’œil ne perçoit pas ou mal, le devinant parfois, sans parvenir à en restituer le mystère, les contours, les secrets. Je tiens Alain Willaume pour un photographe de grande importance, de passer…

La République en marche, par Tendance Floue, collectif de photographes, et leurs amis

© Julien Magre / Azimut / Tendance Floue AZIMUT est une performance photographique par étapes réalisée par trente-et-un photographes à travers le territoire français, de Montreuil en Seine-Saint-Denis, lieu de résidence du collectif Tendance Floue, initiateur du projet, à Saint-Jean-de-Luz dans les Pyrénées Atlantiques. Six volumes – un par lettre – ont été produits (présentés…

Lunacy, rave party où le désir s’acharne, par Meyer, photographe

C’est un astre noir, le fin fond d’un théâtre, d’où apparaît un quart de visage, un nez, une dentition, une bouche que l’on devine heureuse. C’est un hors-temps, celui de la contre-culture et des pulsions brutes. C’est un livre placé sous étui, comme un secret, une interdiction aux moins de dix-huit ans, ou aux peines-à-jouir….