Le néant, et puis le monde, par Jean Hervoche, photographe

On pourrait voir les photographies de Jean Hervoche comme des logogrammes, des totalités de signification un peu étranges, doucement inquiétantes. Ce sont des traces dans le nu de la vie, des empreintes d’existants. Ce que nous appelons réalité procède de la paresse de notre regard. Parce que nous ne voyons rien, ou peut-être simplement notre…

Ha’aretz, la terre, par Clément Chapillon, photographe

En Israël, en Palestine, le photographe Clément Chapillon a éprouvé la violence et la beauté d’un coup de foudre, d’une révolution intérieure. Rien ne le préparait pourtant à aimer avec autant d’intensité une terre si chargée d’histoire, de conflits, de drames. Dans le désert de Judée, Clément Chapillon a senti la force d’un territoire à…

Quand vous ferez la moisson dans votre pays, une dialectique du sacré et du paysage par la revue de l’Ecole nationale supérieure du paysage

« Vous qui construisez des jardins, ne faites pas des parcs, des espaces verts ; faites des marges. Ne faites pas des terrains de loisirs et de jeux, faites des lieux de jouissance, faites des clôtures qui soient des commencements. Ne faites pas des objets imaginaires ; faites des fictions. Ne faites pas des représentations : faites des vides,…

Du sublime, photographies de la planète Mars

Des dunes recouvertes de givre saisonnier, des cratères titanesques, des canyons d’une profondeur incroyable, des plaines de laves, des volcans de 22 000 mètres. De la peinture en format démesuré, des coulures de milliers de mètres, des formes extravagantes, des sinuosités voluptueuses, un feuilleté colossal de présences inouïes. Ainsi se présente le sidérant Mars, Une exploration…

L’éblouissement des lignes, par le photographe Eric Bourret

Eric Bourret est un photographe de seuils, d’espaces physiques qui sont aussi des territoires d’esprit. Ciel et terre perdent leurs limites, se fondent, s’épousent, changent de nom. Avec l’altitude, l’oxygène se raréfie, l’esprit se modifie, il y a des apparitions. La mémoire se trouble, se libère, se clarifie, les fantômes sont des évidences. Le passé…

Il fait un temps d’Yvon Le Men

Diastole, systole, diastole. Dehors, dedans, dehors. Se souvenant aussi bien de Georges Perros (Poèmes bleus), de Nicolas Bouvier (Le dedans et le dehors), que du maître Louis Guilloux, Yvon Le Men construit ainsi, dans le battement du cœur et des pas dans les labours, Le poids d’un nuage, le deuxième tome de son autobiographique poétique,…