Les travaux et les jours de la lumière, par Arnaud Brihay, photographe

Passager, d’Arnaud Brihay (Ohm Editions) est le carnet d’impressions d’un nomade, une poésie contemporaine, une ouverture à ce qui est, à ce qui vient. Des milliers d’images, un trésor immense glané lors de voyages et de marches tous azimuts. Passager est un condensé de temps, une arche pour repartir, autrement, inventer des histoires, une transmission…

Aussi belle qu’inquiétante, une demeure photographique,  par Amaury da Cunha

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Pourquoi y a-t-il soudain rien plutôt que quelque chose, ou quelqu’un ? Demeure, recueil photographique d’Amaury da Cunha, qui aurait pu s’intituler Vers le visage, tente d’approcher ainsi, dans le questionnement, le mystère de la présence, trouvant des formes dans des pans de nuit, construisant délicatement des « petites…

Du musée comme fabrique du regard à l’ère du matérialisme marchand, par Pascal Griener, historien de l’art

Comment perçoit-on une œuvre d’art ? Comment penser et écrire une histoire culturelle du regard, à la croisée  de la sociologie, de l’histoire, de l’esthétique et des politiques publiques ? Poursuivant les travaux de Francis Haskell, l’historien de l’art Pascal Griener interroge, dans Pour une histoire du regard, livre reprenant une série de cinq conférences données au…

Tempus fugit, tempus jouit, ou l’œuvre carnavalesque de Roland Sénéca

On n’attrape pas l’Indien Sénéca, graveur pariétal de son état, comme on attrape des mustangs dans un film de John Huston. Parce que ce diable d’homme fuit de partout, et ne cesse d’échapper à toute tentative de réduction. Vous l’avez compris, la servitude volontaire n’est pas pour lui.   Homme fontaine, comme il y a…

Je suis le roi du bois, le Zeus, le criminel, par la photographe Anne-Lise Broyer

Anne-Lise Broyer pratique l’acte photographique comme un dessaisissement, une tentative d’éblouissement et de perte. La dramatisation des instants participe chez elle d’une poétique de la voyance, d’une volonté d’opérer une sorte d’archéologie du présent permettant de relier espaces et temps dissemblables, pourtant profondément unis. Passant par la littérature et l’érudition pour interroger notre façon d’être…